A la découverte de


#41

Le 1er mai et les élections présidentielles semblent avoir inspiré mes libraires pour la box de mai qui propose de la littérature ouvrière:

Voilà une box que j’ai adoré, j’ai dévoré à la suite les deux livres.

J’ai commencé avec Les émeutiers: on dirait un Zola! :heart_eyes: Ce roman-documentaire nous apprend des tas de choses sur les grèves du Havre dans les années 20 (dont je n’avais jamais entendu parler) sur les relations entre les ouvriers, les syndicats, le patronat, les politiques, la police et les journalistes, le tout lié par des petites histoires personnelles, d’amour et d’amitié, de personnages réels et imaginaires. Bref, tout à fait le genre de roman que j’aime.

L’Etabli, qui ressemble à un long reportage, nous fait entrer au coeur de l’usine Citroën de Choisy à la toute fin des années 60. On est au plus près des chaines de montage, de la répétitions de mouvements absurdes, des cadences infernales, de la pression ignoble des patrons, de l’insécurité mais aussi de la solidarité entre les ouvriers, venus de tous les horizons et de l’organisation d’une grève.

Bref, malgré les quasi 50 ans qui séparent ces deux livres, le second donne l’impression de finir là où débute le premier, avec des conditions de travail qui semblent n’avoir que peu évolué, avec les mêmes causes entrainant les mêmes conséquences.
Bref, deux livres forts et qui se répondent l’un l’autre: la box parfaite!


#42

Je ne connaissais pas du tout Les Emeutiers, mais je note :heart_eyes:

L’Etabli est très très bien!

Tu as lu Elise ou la vraie vie (Claire Etcherelli) tant que tu es dans le thème?


#43

Non, mais je note aussi! :wink:


#44

Bon, alors, ça donne quoi la “Box africaine” de ma merveilleuse librairie?
Tadam!

  • Notre quelque part de Nii Ayikwei Parkes, déjà dévoré et adoré et dont je parle ici,

  • Les écailles du ciel de Tierno Monenembo, commencé. Je découvre une écriture très poétique et des récits emboités comme des poupées russes.

  • De la Françafrique à la Mafiafrique de François-Xavier Verschave, histoire d’ouvrir un peu les yeux sur cette relation politique toxique.

Et pour accompagner tout ça, du roiboos, bien évidemment, avec un léger parfum d’agrume.

(Oui, en dessous, c’est le tome 2 d’Aya de Yopougon :smiley:. La BD n’était pas dans la box, mais tant qu’on reste dans le thème, on a le droit de craquer, non?)


#45

Je n’ai pas lu celui-ci de Tierno Monénembo mais (pour l’instant) deux autres titres, je ne dirais qu’une chose :clap::clap::clap::clap:
Quand à F.X.Verschave, c’est LE historien de la françafrique, et il écrit plutôt bien, donc :clap: bis :wink:

Le troisième dont tu as parlé était sur ma PAL depuis un bout de temps, après ton commentaire, je vais aller le chercher direct à ma bibli :yum:


#46

Ma sœur et moi avons discuté de l’éventualité d’ouvrir une librairie/objets déco. Du coup, mardi prochain on va assister à une réunion gratuite d’information sur la création d’entreprise organisée par la CCI…
En tout cas, ce projet nous enthousiasme et on a pas mal d’idées :nerd_face:
Et s’il y a des libraires dans la salle, des conseils sont bienvenus :blush:


#47

Je vous souhaite de réussir!!! :fireworks:


#48

Avec un peu de retard, voici en image le contenu des trois dernières box de ma super librairie, qui avaient pour thèmes: Tranches de vie, Au bord de l’eau et La Révolte (je vous laisse retrouver quel livre va dans quelle box :wink:)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est varié et que dans la majorité des cas, je ne serais jamais allée toute seule vers ces livres. Donc: mission accomplie pour mes super libraires! :tada:

Par ailleurs, je viens de faire la chose la plus merveilleuse et la plus frustrante de toute ma vie de lectrice: participer à l’inventaire de la librairie!!! :heart_eyes: C’était fantastique de pouvoir toucher des milliers de livres, de reconnaitre ceux que j’aime et de découvrir des tas de livres qui donnent vraiment trop envie… Sauf que pas le temps de lire une quatrième de couverture ou de se faire une petite wish-list en passant, il faut bipper-ranger! :sob:

Donc, désormais, mon rêve est de me faire enfermer une nuit (ou un week end, ou une semaine de vacances) dans la librairie et de bien prendre mon temps pour tout explorer (ils vendent aussi des tas de petits carnets, ça sera utile pour la wish-list!). :innocent:


#49

En déplacement pro à Poitiers, je suis tombée (pas par hasard) sur une merveilleuse librairie http://labelleaventure.fr

Pleins de titres super tentants, de petits éditeurs super beaux :heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes:


#50

Cette nuit j’y pensais entre deux insomnies, et j’en ai conclu qu’une nuit, ce serait trop frustrant. Il faut au moins une semaine…


#51

Quand un super blog sur le thé fait un super article sur ma super petite librairie, ça me donne forcément super envie de partager! :grinning:
Je vous conseille donc une petite Cup of tea!


#52

Mode alzheimer on

Vous ai-je parlé de cette librairie sur une péniche, sise juste à côté de chez moi?
Littérature de voyage au menu, et pleins de titres rares et sympathiques!


#53

Non, ca ne me dit rien! Mais ca a l’air bien sympathique en effet! :grinning:


#54

J’ai lu les trois livres de la box “l’Exode” de ma librairie à la suite, en 2 jours.

Exode: mouvement massif de population civile. C’est plus joli que “crise migratoire”, mais c’est bien de cela qu’il s’agit.

J’ai commencé par Traverser l’autoroute, de Maxime Fleury, attirée par le format (il se lit en paysage) et la qualité de l’édition. Je l’ai lu d’une traite; il est très court, mais c’est suffisant pour être en empathie avec ce jeune garçon, qui essaie de traverser cette autoroute furieusement infranchissable pour rejoindre son père, dans le même camp de réfugiés, mais de l’autre côté.

J’ai enchainé avec 39, rue de Berne, de Max Lobe, l’histoire d’un ado d’origine camerounaise qui déroule sa jeune vie depuis sa cellule de prison. Ca parle de corruption, de trahison, de prostitution, des délicates relations familiales, d’homosexualité et malgré certains passages très durs, je trouve que ce livre porte en lui un certain espoir, on y trouve à la fois de l’acceptation, de la résilience, de l’adaptation et de l’amour. Et surtout, le travail autour de la langue est magnifique, un vrai bonheur de lecture.

J’ai terminé avec L’opticien de Lampedusa d’Emma-Jane Kirby. C’est dur, très dur même: l’histoire d’un naufrage de migrants et d’un bateau de vacanciers qui ne peut tous les sauver. Sa force est de nous donner à voir sans aucun fard ni intrigue fictionnelle parallèle ce qu’il s’est réellement passé (c’est à l’origine un reportage qui a reçu le prix Bayeux-Calvados 2015 des reporters de guerre), en nous identifiant au narrateur-sauveteur. Nous partageons son aveuglement volontaire, son implication immédiate et totale lors du sauvetage, sa prise de conscience (“des noms, pas des numéros”), sa volonté de comprendre, d’aider, sa culpabilité de ne pas avoir fait plus… C’est aussi puissant -et terrifiant- que l’image d’un corps d’enfant échoué en bord de mer.


Petite nouveauté ce mois-ci: le marque-page de la Box! Et le thé bio au chocolat était super bon (était, donc pas de photo :sweat_smile:)

Je ne suis jamais attirée par ce genre de livres, que je trouve à la fois trop actuel et souvent trop “journalistique”. Ce que j’aime, c’est les histoires “confortables”, qui m’emmènent loin dans l’espace, le temps ou l’imagination. Et pourtant, à aucun moment je n’ai regretté la lecture de ces livres, je suis même heureuse de les avoir lus, même si ce n’était pas toujours facile.

Bref, vive les box et les libraires de bons conseils! (Et joyeux premier anniversaire à ma librairie chouchoute :birthday:)


#55

Mmmmmh! Je note les titres


#56

La box d’automne de ma librairie en image:

Une jolie sélection qui invite à la contemplation de la nature en cette saison.

Les oies sauvages est un drôle de mélange entre un récit de voyage riche en rencontres et un manuel d’ornithologie où l’on suit le narrateur convalescent qui lui-même suit les oies des neiges dans leur périple des états du Sud des Etats-Unis vers l’arctique canadien.


#57

Et la box de décembre! Ce mois ci il y avait le choix entre deux formats… bon, ben, j’ai pris le XL, avec 4 livres, deux sachets de thé et un super joli carnet :sweat_smile:

J’adore leur papier “Etoiles”! Et il y a deux marque-pages: le bleu avec les flocons, c’est le marque-page spécial Box de Noël et celui avec les coquelicots, c’est celui de la librairie. Ils sont trop beaux, non?

Les livres:

Et c’est trop fou, Tous les hommes du roi (une sublime édition de chez Monsieur Toussaint Louverture :heart_eyes:) se trouvait également dans le calendrier de l’Avent Exploratology. Avec toutes ces coincidences livresques @marjorie-founder, je me dis qu’une rencontre et une box en partenariat, ce serait une chouette idée :wink: .


#58

Mais euuuuuh, j’en ai marre, je VEUX le lire ce livre!!!


#59

En tant que co-lectrice Exploratology, je pense que tu as le DEVOIR de post-valider un livre choisi uniquement par @marjorie-founder, à des fins euh… de cohérence éditoriale pour les prochains choix (c’est pas mal, ça, non?) :sweat_smile:


#60

tampon_approuve