BD, mangas et romans illustrés


#101

Bon, forcément, je viens d’aller voir à quoi ressemble ce manga: je trouve les couvertures hyper jolies, par contre le résumé de l’histoire ne me tente pas vraiment…
Tu ne voudrais pas en faire un article sur ton blog, histoire que je cède à la tentation en toute connaissance de cause? :wink:

Tu m’en vois absolument ravie! :grinning:


#102

Déjà il faut juste se dire un truc : ce n’est pas trop un manga à histoire, c’est vraiment à lire plus pour son ambiance ultra douce et contemplative. C’est très beau, très poétique, et de ce que tu dis d’Underwater j’ai l’impression que c’est le même style d’ambiance.
(Par contre, le premier tome est parfois un poil confus, on sent que la dessinatrice est encore en début de carrière)
D’ailleurs il a été adapté en anime que j’aime beaucoup, j’avais étalé les épisodes sur plusieurs mois, c’est très apaisant à regarder, et ça s’accompagne tout à fait d’une bonne tasse de thé.


(Et puis c’est très joli)

Héhé, ça marche, je te dédicacerai l’article :stuck_out_tongue_closed_eyes: (ça va me donner une excuse pour le relire, alalah c’est ballot hein :kissing:)


#103

Et voilà, cette bd géniale va sortir en film :heart_eyes:


#104

Alors, je n’y connais pas grand chose en BD, et c’est surtout ma fille qui m’initie …
Elle m’a fait découvrir Pénéloppe Bagieu ; Ma vie tout à fait fascinante, Joséphine, les culottées)
Aya de Youpougon, dont on a déjà parlé
Persépolis, de Marjan Satrappi ( qui parle de l’Iran)…
Mais maintenant, je deviens autonome, et surtout, ma bibliothèque préférée a un super rayon BD adultes, avec des nouveautés mises en avant… Alors je teste…
mes dernières lectures, qui furent toutes de bonnes découvertes:
L’invitation de Dominique Mermoux : un ami vous appelle en pleine nuit car il est en panne d’essence à une heure de chez vous… Comment réagissez vous ?
Juliette de Camille Jourdy: des dessins d’une grande douceur, et une histoire en apparence toute simple, sur la mélancolie, la famille et la place ( le rôle) que chacun y occupe …
La différence invisible de Julie Dachez: l’autisme, vu par une autiste. un petit choc, même si j’avais l’impression de déjà connaître la question …
La parenthèse de Elodie Durand : raconte l’histoire d’une jeune fille qui s’est “absentée” de sa vie … et essaie de la retrouver … ou de s’y retrouver …
Voilà, je suis en train de me dire que tout cela n’est pas très gai… et qu’il faudrait peut-être que je discute avec la personne qui met en avant les BD dans ma bibliothèque !:slight_smile:( ou alors toutes les nouveautés qui sortent sont par hasard un peu tristes …)


#105

Je suis en train de la lire![quote=“Alia, post:104, topic:116”]
Voilà, je suis en train de me dire que tout cela n’est pas très gai… et qu’il faudrait peut-être que je discute avec la personne qui met en avant les BD dans ma bibliothèque !
[/quote]

Il n’est pas complètement impossible que ce soit @Jacmel:wink:[quote=“Alia, post:104, topic:116”]
La différence invisible de Julie Dachez
[/quote]

ça me rappelle un livre que je viens de terminer, Moi, la fille qui plongeait au coeur du monde, de Sabina Berman, issu d’un très ancien abonnement Exploratology. Le narrateur est une autiste qui porte sur le monde des “humains standard” un regard à la fois étrange et dérangeant (parce qu’on comprend parfaitement pourquoi elle “nous” trouve à côté de la plaque) .


#106

Oui, j’avais lu, moi, la fille qui plongeait au coeur du monde, je me souviens de l’impression que ça m’avait laissé… l’idée de quelqu’un de surdoué et vraiment différent, et qui ne comprenait vraiment rien à notre monde … mais pas d’impression de souffrance… plutôt d’étrangeté…
Dans La différence invisible, l’héroïne est vraiment intégrée dans la société. Elle travaille, a des amis, un petit copain.Et elle ne comprend pas pourquoi tout est si difficile pour elle, alors qu’elle est visiblement plus intelligente que les autres. Alors elle cherche…


#107

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé qu’un livre vous supplie de le lire? Et bien, cela m’est arrivé avec le manga Chiisakobé de Minetaro Mochizuki.

J’ai commencé par beaucoup le “croiser” sur internet, avec de bonnes critiques, puis j’ai vu que @Pauline l’avait lu et finalement un de mes collègues m’en parle la semaine dernière et me prête les quatre tomes hier. Bon et bien d’accord, je me suis rendue, je l’ai lu! :smile:

Shigeji est charpentier et se fait le serment de remettre à flot l’entreprise familiale détruite dans l’incendie qui a coûté la vie à ses parents. Il se doit d’accueillir les deux apprentis de l’entreprise et embauche Ritsu, son amie d’enfance, pour veiller sur eux. Ritsu n’arrive pas seule, mais avec cinq orphelins au caractère bien trempé dont l’orphelinat a également été détruit dans l’incendie. L’histoire s’attache donc à la fois à la reconstruction de l’entreprise familiale, très artisanale dans un monde de “gros”, à la relation entre Ritsu et Shigeji et à la place des orphelins au milieu de tout cela. C’est émouvant sans être mièvre et chaque personnage présente un côté plus ou moins sombre ou dérangé (la palme revenant à un père voyeur assumé de sa propre fille, mélange entre Nicky larson et un certain président américain…)

La forme est quant à elle très originale (du haut de mon peu de culture BD), avec un impressionnant travail de cadrage des cases: les personnages débordent parfois sur les cases d’à côté, ou alors il y a un gros plan sur un détail de l’intérieur ou d’un bento, les personnages sont vus de dos, du dessus, ou juste en partie ou encore un personnage est découpé en plusieurs cases sur une même page, sans pour autant qu’on ne parvienne à le voir en entier…
Bref, c’est très joli, même si j’ai trouvé les dessins un peu trop parfaits/lissés. Disons que c’est beau comme un Disney/Pixar récent, mais ce ça n’a pas le charme d’un Miyasaki.

Et cette lecture m’a donné une envie folle de jolis bentos merveilleusement remplis et de vaisselle japonaise :sweat_smile:


#108

Aaaah, voir toutes ces couvertures à côté me donne trop envie de tout pouvoir lire d’un coup, elles sont vraiment trop jolies ! (Pourquoi est-ce qu’ils sont toujours empruntés à la bibliothèque :cry:)

Et tu as raison, le trait est très lisse, c’est amusant parce que Dragon Head, l’autre manga que j’ai lu de l’auteur est à l’opposé de ce trait (et c’est un huis-clos horrifique donc pour le thème aussi c’est un autre délire :joy:)


#109

Mouarf…je ne vous ai pas parlé de Broderies et Poulet aux prunes de M.Satrapi, de SOS Bonheur de Duffaux, de Maus de A.Spiegelman, de La fille du bois Caiman de Bourgeon…Chuis innocente, moi!


#110

Et si, tu m’as déjà parlé de ces deux là et Poulet aux prunes devrait être dans ma boite aux lettres aujourd’hui ou demain :sweat_smile:

Bon, là, OK, ce n’est pas toi, c’est @Pauline! Pas encore craqué (mais déjà bien louché dessus à la librairie)


#111

Je suis vraiment heureuse d’avoir pu les lire à la suite parce que les différents tomes s’enchainent vraiment, la première page du tome n+1 fait directement suite à la dernière page du tome n, sans petit rappel ou autre transition.

Dans un autre genre, je suis en train de découvrir A silent voice de OHIMA Yoshitoki, l’histoire de la relation compliquée entre deux ado, une fille sourde et un garçon qui a tout du parfait con (du moins au début).
Je me demande si je ne vais pas attendre de pouvoir lire tous les tomes d’un seul coup: pour le moment, j’ai lu les trois premiers, en étant hyper frustrée à la fin de chaque et en ayant un peu de mal à bien re-situer les différents personnage en reprenant la lecture du tome suivant après qqs temps.


#112

Ah, j’avais bien aime A Silent Voice dans l’ensemble !
Et effectivement c’est toujours plus sympa de pouvoir tout lire d’un coup. Il y a une adaptation en film (animé) qui vient de sortir et apparemment elle est très sympa si jamais.

Tiens, et je viens de recevoir ma première engueulade du forum parce que je te réponds trop sur ce sujet :joy:


#113

Bienvenue au club!!! :joy:
C’est très drôle, il a plusieurs façon de te grogner dessus. :smiling_imp:


#114

J’ai découvert ce week-end un drôle de livre: Ici de Richard McGuire.

Je serai bien en peine de le définir: ce n’est ni une BD ni un roman graphique. Il est composé d’une suite de dessins de la même pièce à des époques passées, présentes et futures dans le désordre et parfois superposées les unes aux autres, avec très peu de texte. En fait, ce qui me vient spontanément pour décrire cette oeuvre, c’est “poème graphique”.

Bon, le plus simple est sûrement que je vous en montre qqs images:

Le résultat est envoutant, les pages se répondant les unes aux autres. Plutôt que de tenter de trouver une cohérence, de reconstituer minutieusement l’histoire de cette pièce, j’ai préféré me laisser porter au fil des pages, d’une époque à l’autre avec retour en arrière et bond dans le futur.

Même si je n’ai pas vraiment apprécié le graphisme, j’ai adoré l’expérience!


#115

L’une de vous a-t-elle lu celui-ci? il me tente beaucoup
Le Choix


#116

J’avais tellement adoré Tout seul de Chabouté que j’ai voulu découvrir un autre de ses ouvrages. J’ai opté pour une sorte de recueil de nouvelles graphiques (Zoé, Sorcières, il me semble).

J’ai moins aimé (mais Tout seul était un énorme coup de cœur :heart_eyes:) même si l’on retrouve le même trait et des thématiques pas vraiment joyeuses et pleines d’espoir. J’ai vu venir la plupart des chutes (contrairement à Tout seul :open_mouth:), mais la lecture en a été agréable.

Bref, je pense que je vais continuer ma découverte de l’auteur!


#117

Bon, ben moi, je suis tombée amoureuse de Bride Stories de Kaoru Mori, un manga sur une famille d’Asie centrale à la fin du XIXè siècle.
L’histoire se centre sur une jeune fille de 20 ans qui arrive dans un village éloigné de chez elle (plus par la culture que par la géographie puisqu’elle quitte des nomades chasseurs pour vivre chez des sédentaires), mariée à un (très) jeune homme de 12 ans.
C’est très beau, le dessin, assez classique pour les mangas est tout à fait dans le style que j’aime, mais c’est surtout le scénario qui est bluffant. Très très bien (et je n’ai dévoré que le premier tome). (et même si les dessins de costumes sont réjouissants)
Je le regardais depuis des mois, et aujourd’hui mon fils est rentré de la bibliothèque tout content de l’avoir trouvé pour moi (il avait repéré que je le cherchais) -c’était la minute je suis amoureuse de mon fils :heart_eyes: -et donc, dévoré.
J’adore!!! J’adore-euh!!!


#118

Oh, je suis trop heureuse que tu aies aimé! (Même si cela ne m’étonne pas vraiment).
J’ai lu les trois premiers tomes un peu éloignés les uns des autres et à chaque fois je me dis “ah oui, c’est quand même très beau et l’histoire est vraiment bien!”.
Bref, les autres tomes sont sur la wish-list :innocent:


#119

Je cours les bibli de Paris demain pour aller les chercher :yum:


#120

Je reconnais bien là ta méthode dite du “pourquoi attendre quand on peut tous les lire d’un seul coup?” :joy:
Zut, tu me donnes trop envie… il va falloir que je résiste à l’idée de les chercher en anglais! :sweat_smile: