BD, mangas et romans illustrés


#141

Il était dans ma wish-list depuis bien longtemps également! Je l’ai revu il n’y a pas longtemps dans une librairie ce qui m’a donné envie d’en parler au Père Noël :grin:

Je l’ai lu hier, d’une seule traite et c’est bouleversant! On suit Fabien et Patricia, de la première écho au deux ans de Julia, dont la trisomie 21 n’a été diagnostiquée qu’après la naissance.
L’auteur se met en scène et ne nous épargne rien, pas même le fait que pendant un moment, il avait du mal à reconnaitre cette enfant comme la sienne, qu’il ne parvenait pas à la toucher, à s’en occuper et qu’il faisait semblant de se comporter avec elle comme avec sa fille ainée, qu’il en voulait aux parents d’enfants “normaux”.

Côté dessin, je trouve que c’est assez “neutre”: les dessins eux-mêmes ne sont pas hyper beaux et détaillés sans être non plus vraiment moches (mais il serait complètement légitime que sa femme demande le divorce au regard du nez qu’il lui a dessiné!), par contre, j’ai bien aimé le travail de la couleur.

C’est à la fois dur et triste mais également juste et instructif. Bref, je suis très heureuse de l’avoir lu.

Et par ailleurs, j’ai pensé à toi hier en feuilletant le roman “Inséparables”! :wink:


#142

Tu l’as juste feuilleté inséparables?


#143

Oui: j’ai reconnu la couverture, je l’ai ouvert et comme j’ai vu qu’il était en vers, j’ai lu qqs lignes deci-delà. je pense que je le lirai, à l’occasion: le sujet m’intéresse et je suis curieuse de savoir comment se lit un roman pour ado tout en vers :wink:


#144

Pfouuuuuuuuuuhhhhhhhh :no_mouth:
Je suis à la page 44 de Riad Sattouf, L’Arabe du futur (tome I), et je suis passée d’une saine colère contre le père de l’auteur (page 1) en voyant le mec “passer sa thèse”, écrite par sa femme en réalité ; à une rage meurtrière p. 42-43 en le lisant exposer son racisme plus que décomplexé.
PLUS que décomplexé.
Je vois tout à fait l’aspect témoignage, et j’apprécie d’ailleurs, mais pour vivre encore aujourd’hui exactement ce même racisme régulièrement (au mot près), ben juste :face_vomiting::face_vomiting:

Je ne peux plus, là.

Juste, je ne peux plus.

Sauf, si, éventuellement, on apprend que le-dit père souffre d’atroces tortures dans quelques pages (genre comme dans Django) (j’ai comme l’idée que ce ne sera pas le cas)

Je vais regarder Django pour me défouler. C’est cathartique.
giphy-2

giphy-3


#145

Passer un bon moment un soir fatiguée : lire le manga Gisèle Alain, de Sui Kasai. Mignon, sympatoche, un moment tranquilou, quoi! Pas réaliste pour un sou, mais, bon!

Dans un XIXè siècle qui ressemble terriblement à Princesse Sarah version manga, une jeune fille s’est enfuie de chez sa famille (riche) et gère sa vie seule. C’est meugnon.


#146

Ouiiiiiiiiiiiiiinnnnnnn le plus grand génie de la BD, celui des Alpages évidemment, F’murr le grand, le seul, l’unique, est mort :sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob::sob:


ici la fameuse brebis Bleriotte, chère à mon :heart:
30516665_1668757126537167_5800828640098779136_n


#147

Quelqu’un(e) connait-il/elle la bd Zombillénium d’A. de Pins? Les enfants m’ont montré le film qui est juste super-génial-trop-meugnon et je me demandais ce que donnait la bd (ne serait-ce que pour ne pas remettre le dvd toutes les semaines :face_with_raised_eyebrow: )