BD, mangas et romans illustrés


#161

Il me fait rêver depuis sa sortie US celui-là :heart_eyes:…Il a l’air de tenir ses promesses!


#162

Coucou. J’avais oublié de venir par ici…
J’ai lu en diagonal vos derniers messages. Je valide tout !
Moi ce que j’aime c’est les monstres est une tuerie, j’ai passé plus de temps à montrer chaque planche à mon mec qui n’en a rien à faire à coup de « ah non mais t’as vu comment c’est trop beau ça ?! » qu’a le lire. Le pire dans tout ça, c’est lorsqu’on sait l’histoire d’Emil Ferris qui a attrapé un virus qui l’a partiellement paralysée et sa rééducation consistait à se scotcher un stylo dans la main pour réapprendre à dessiner.

Dernierement j’ai aussi beaucoup aimé Charlotte impératrice de Nury et Bonhomme,
L’age D’or de Moreil et Pedrosa,
En jeunesse il y a Timo de Yohan Sacré et Jonathan Garnier (toutes les BD de Jonathan Garnier en fait)
Les petites cartes secrètes qui était un blog à la base d’Anais Vachez et Cyrielle.
Et la Boîte à musique de Gijé et Carbone.
En manga il y a Blue Giant chez Glenat sur le jazz qui sera en 10 volumes (pardon je ne retiens pas le nom de tous les auteurs mais c’est celui qui avait fait Vertical),
Goodbye I love you chez Akata, le dessin est un peu kitsch mais c’est très bien écrit sur un jeune qui a passé sa courte vie à s’occuper de sa mère malade qui vient de décéder et sa dernière volonté était qu’il voyage. Il va donc se forcer à suivre cette sorte de jeu de piste que lui a laissé sa mère.


#163

C’est tellement bien ! Je trouve ça fou qu’il réussisse à se renouveler en permanence.
Voici une photo de comment nous avions accueilli Pascal Jousselin dans ma librairie


#164

La BD est mille fois mieux et un peu moins « mignon »


#165

Oui il est impressionnant, j’ai flippé au départ avec certaines pages découpées quand je suis arrivée sur ces passages, j’étais en monde “###*#!!@£! la BD est détériorée” et j’y ai regardé à deux fois et je me suis dit alors “ce mec est un génie”


#166

Je viens de recevoir ceci en cadeau

La construction désorganise heureusement une format très classique par ailleurs mais une biographie de S. Veil c’est déjà passionnant en soi :star_struck:


#167

Aujourd’hui j’ai emmené mes enfants au Manga Café…Un endroit tout ce qu’il y a de plus confortable où on peut lire en buvant du chocolat chaud (ils ont même prêté leur stock de feutres pro de test à ma fille tout l’après midi pour qu’elle dessine :blush: ).
(Il est aussi possible de jouer à des jeux de console, ce qui n’est pas rien pour mes schtroumpfs vu qu’à la maison, seule la DS a eu le droit d’entrer -en encore, l’ancien modèle).

J’ai pu relire tranquillement Sailor Moon et Family Compo (No Comment sur Sailor Moon :stuck_out_tongue: ) et surtout entamer cette série-ci qui me faisait de l’oeil depuis longtemps


C’est concluant soit dit en passant, c’est très mignon :slight_smile:

J’ai craqué sur Bride stories car le tome 2 était offert avec le tome 1 (difficile de résister!) et ce superbe SX357_BO1%2C204%2C203%2C200

(Je suis devenue accro aux Yokai)

Quant à mes enfants…ils ont commencé

51Kz4GS-TUL usagi01_m

Bref, cet endroit est un subtil mélange de paradis et d’enfer :no_mouth:


#168

Énorme coup de cœur pour moi aussi avec Moi ce que j’aime, c’est les monstres ! J’ai terriblement hâte de lire la suite, chaque page est magnifique (j’ai saoulé tout mon entourage en m’extasiant :joy:) et l’histoire… Ma meilleure lecture BD de l’année !


#169

:joy: je saoule tout le monde aussi avec ça…et une copine a fini par l’acheter pour sa fille :stuck_out_tongue_winking_eye: , héhéhéhé!!!


#170

Moi ce que j’aime, c’est les monstres est commandé, reçu, emballé pour mon anniversaire :yum: J’ai hâte!

Sinon, j’ai ENFIN lu les Isabella Bird et c’est effectivement très sympathique! J’ai téléchargé ses récits sur Gutenberg du coup :slight_smile:

En manga, récemment, j’ai beaucoup aimé Les enfants loup, une série courte en trois tomes très poétique et émouvante.


#171

Le tome 5 sort le 6 décembre, si tu veux le choper avant que ton fiston ne le séquestre :wink:


#172

Pour Noel, j’ai reçu deux livres :
-Moi ce j’aime c’est les monstres d’Emil Ferris…déjà largement traité ici, je n’ai rien à ajouter
-Quatre femmes de Wang Shu Hui aux éditions Fei


Ce sont quatre bd chinoises “traditionnelles” (encore faut-il savoir de quelle tradition on parle) des années 50 à 60 réalisée par une peintre que, j’avoue, je ne connaissais pas.
C’est très poétique et émouvant. Vraiment un très beau livre.


#173

Je l’ai feuilleté à la librairie et je n’ai pas du tout accroché! Je suis admirative des dessins au stylo et du travail de traduction/ réadaptation de la mise en page du texte, mais je ne trouve pas ça “beau” et les premières pages de l’histoire ne m’ont pas donné envie de poursuivre.

ça, par contre, ça me tente vraiment! :grinning:

De mon côté pas de livres à Noël :sob:
Enfin pour être tout à fait exacte: pas de livres sous le sapin, mais un abonnement Explo, ce qui au final fait plein de livres et c’est trop bien :star_struck:
Mais aucun à déballer et à feuilleter le matin de Noël :unamused:
Oui, j’ai un côté légèrement Veruca Salt avec les livres :confused:


#174

Jalouse je suis!

Mais c’est très bien!


#175

Bon, alors, je reviens un peu sur ce que j’ai dit précédemment :sweat_smile: .
J’ai offert cette BD à une amie qui dessine beaucoup au stylo, parce que quand même, même sans trouver les dessins “beaux”, c’est techniquement très impressionnant.

Et comme cette BD est restée qqs temps sur ma table, et bien, je l’ai lue, en entier :innocent: Et j’ai bien fait! Impossible ne de pas s’extasier quasiment à chaque page (à la main!! au stylo!!!).
Et l’histoire est également intéressante, bien que dense, avec plusieurs fils narratifs, et pas forcément hyper joyeuse.

Bref, j’ai déjà envie de lire la suite :smile:

Et pour aller un peu plus loin, vous trouverez ici une présentation de la BD et une interview de l’autrice.


#176

J’ai emprunté les deux tomes de L’adoption de Zidrou et Monin sans vraiment savoir de quoi ça parlait, en me fiant aux couvertures et au titre.

image

J’ai d’abord été conquise par le dessin, à la fois réaliste et un peu flou, et en particulier dans le tome 2, qui se passe en partie au Pérou.

Concernant l’histoire, j’ai vraiment aimé le tome 1 qui nous montre l’arrivée en France de la petite Qinaya, du point de vue de son grand-père. J’ai apprécié d’avoir une vision moins centrée sur le petit noyau familial parents adoptants / enfant adopté, qui nous montre que l’arrivée d’un enfant (conçu ou adopté) a un impact sur un cercle beaucoup plus vaste.

Bon, sans grande surprise, le grand-père est un vieux bourru qui n’a pas de photo de sa nouvelle petite-fille avec lui, ne connait pas son âge et n’adhère pas vraiment à l’adoption avant de tomber complètement en amour devant cette enfant, mais la BD réussit parfaitement à éviter l’écueil du mièvre et du “tout est parfait” tout en gardant un aspect vécu et au final, très touchant.

Coup de coeur aussi pour les potes du grand-père, les Gégés, qui se connaissent depuis 50 ans et se retrouvent régulièrement pour échanger des réparties grivoises et parler du temps qui passe.

Si j’ai aimé toute cette phase de découverte grand-père / petite-fille et intégration de l’enfant dans l’univers familial, j’ai moins accroché au retournement de situation à la fin du tome 1 et à l’histoire du tome 2. Mais ça reste toute de même une bien jolie lecture.