Challenge Classiques - 1 lecture par mois


#21

J’adoooore la littérature russe, donc je me permets de te conseiller mes préférés :blush:

  • Oblomov de Gontcharov, je le case dans un topic sur deux mais j’aime tellement ce roman… Ça parle d’Oblomov, un homme oisif qui loupe la moitié de sa vie parce qu’il a la flemme. D’ailleurs, son nom est rentré dans la langue russe : l’oblomovisme décrit la procrastination poussée à l’extrême ! C’est un roman parfois très drôle mais surtout très, très touchant, et son héros est d’une bonté superbe malgré sa flemme intense. Ça fait réfléchir sur la notion du travail, ça se lit avec une facilité déconcertante pour un roman où il ne se passe concrètement pas grand chose (je l’ai dévoré en deux jours), c’est vraiment le roman que je conseille à tout le monde. C’est rempli d’humour, très juste, bref je me répète mais plongez vous sans hésiter dedans !

  • Les frères Karamazov de Dostoïevski, que j’ai préféré à Crime et Châtiment pour certains passages que je considère parmi les plus beaux que j’ai jamais lu. Pour découvrir Fédor j’aime bien conseiller les Pauvres Gens, roman très court qui permet de découvrir l’humanisme du monsieur. (Bon, c’est un peu déprimant quand même)

  • Anna Karénine de Tolstoï, que j’ai très, très nettement préféré à Guerre et Paix (qui lui m’a un peu glissé des mains). Très belle histoire d’amour. Par contre j’avoue que j’ai tendance à lire en diagonale certains paragraphe de l’oeuvre de Tolstoï, je trouve son style parfois un peu pompeux (la faute à la traduction ?). En tout cas si tu veux en lire un de lui je te conseille celui là.

  • Roman avec Cocaïne d’Aguéev, assez court mais pas forcément “facile”. Hyper en avance sur son temps, ça a du faire un scandale pas possible : ça parle drogue donc, mais aussi MST, rejet du militarisme et de la notion de famille… Ce n’est pas non plus voyeur, et il y a de très beaux passages.

Autrement il y a aussi Le Maître et Marguerite de Boulgakov, qui est généralement très apprécié comme ouverture à la littérature russe donc je le mentionne (mais je ne l’ai pas aimé).

Sinon, comme toi @Jacmel j’aime énormément Cyrano, Dumas, Hugo et Zola (je suis en pleine lecture des Rougon-Macquart dans l’ordre d’ailleurs, histoire de relire aussi ceux que j’avais découvert au collège avec un regard adulte).
Je pense repasser parler de mes classiques préférés hors littérature russe plus tard :blush:

Et je vais mettre la Recherche de Proust dans mon challenge (enfin, par un par mois non plus…) parce que j’avais trouvé le premier tome très beau, mais que ça nécessite quand même pas mal de concentration !


#22

En termes de classique, il y en a des dizaines que je veux lire, et j’ai toujours eu la flemme de me lancer ! Trop de trauma au lycée, alors que je suis sûre que mes goûts ont bien changé !
Dans ma PAL, j’ai bien Oblomov qui me fait trop envie malgré son épaisseur, Le rivage des Syrthes de Julien Gracq (mais est-ce un classique ?), Les frères Karamazov, Le bruit et la fureur de Faulkner et L’herbe rouge de Boris Vian.
Mais ça serait trop simple de lire des livres de sa PAL haha, j’ai super envie de lire du Zola en ce moment, pourquoi pas Germinal ! J’avais adoré Au bonheur des dames, j’ai aussi envie de lire Nana… Et retenter Proust, qui me tombait des mains quand j’étais plus jeune, une question de maturité je pense. Bon ben je suis pas dans la mouise moi, on choisit comment ?!


#23

Bookjar!! :smile:


#24

Merci pour tes conseils ! Oblomov me tente bien… Et j’avais commencé Les frères Karamazov mais pas du tout aimé, je m’étais fait chier !!


#25

Ah et j’oublie Asimov, l’auteur culte de mon mec, qui voudrait que je lise Fondation et Le livre des robots. Pour moi, c’est un classique, incontestablement.


#26

Pas aimé non plus, tu me rassure. Bon, j’ai pas détesté non plus, mais je n’ai pas aimé…

Oblomov, oui, il est dans ma PAL depuis trop longtemps celui-là!!!
Je prends note pour les frères Karamazov :wink:

Anna Karénine m’était tombé des mains justement, c’est pour ça que je m’étais reporté sur Guerre et Paix que j’avais beaucoup aimé :smile:

NB édité : je lis ça en buvant mon café dans une tasse Malevich, ça compte?
NB bis édité : Oblomov téléchargé sur ma liseuse :slight_smile:


#27

J’avais zappé celui-ci : je n’avais vraiment pas accroché avec celui-ci… Je l’avais acheté et lu dans ma crise Mille et une nuits (l’éditeur avait lancé ses formats miniature à petits prix pendant mon adolescence peu pécunieuse), mais…mouais. Par contre, mon copain de l’époque avait adoré! (il avait adoré aussi Le maitre et Marguerite ceci dit…un combo?)


#28

Les titres me reviennent les uns après les autres dans le désordre, et le forum me dispute parce que je poste trop de messages…Dans pas longtemps, je vais gagner le badge Troll, je le vois venir :sweat_smile:

Le journal d’une femme de chambre d’O.Mirbeau, un livre que je n’ai pas relu depuis des années, mais que j’avais lu à plusieurs reprises avec beaucoup de plaisir (avant d’enchainer sur des ouvrages d’histoire style La place des bonnes de Anne Martin-Fugier :grin:) Pour celles qui aiment découvrir un univers, ou apprendre, en lisant un roman, je le conseille vivement!

Oscar Wilde : tout titre, parce que juste Oscar Wilde. Avec une mention particulière pour De profundis avec lequel j’ai souvent dormi comme doudou. J’adore la plume ironique, tendrement acide, de cet auteur. Tout à fait ma façon de voir la vie.

Belle du Seigneur de A.Cohen. Je n’ai pas accroché aux autres A.Cohen que j’ai lu d’ailleurs (Mangeclous ou Le livre de ma mère), mais Belle du Seigneur… Pour le pur amour du style d’écriture! Je l’ai vraiment lu comme ça, et à la rigueur l’histoire m’est complètement indifférente, mais le style!

Frankenstein de M.Shelley qui est extrêmement poétique et lyrique, plus je trouve que le Dracula de Bram Stoker (bien qu’il soit lui-même déjà magnifique). Gothique certes, mais dans le plus pur sens du terme (un peu comme le Moine de M.G. Lewis), c’est à dire extrêmement lyrique…à la Emily Brontë

La religieuse de Diderot : une claque. J’avais adoré. Le style ne m’a pas laissé grand souvenir, mais le personnage!

La chute, l’étranger, La peste d’A.Camus, et je dirais, surtout, Le premier homme, des textes courts (enfin sauf le dernier), mais incisifs. On change radicalement de style pour le coup, et on va vers l’épure.

Kafka : tous ses titres sont époustouflants. D’une justesse d’analyse terrifiante (et d’autant plus terrifiante qu’ils sont toujours pertinents!) ! Quand j’ai écrit sur les droit des étrangers en france pour la fac, j’avais l’impression de vivre une dystopie kafkaïenne sur mon terrain…:fearful:

Ceux à propos desquels je suis mitigée…et que je devrais sans doute retenter

Stendhal : Le rouge et le noir ** et ** la Chartreuse de Parme. Bon. Pas détesté, c’est un style que j’aime d’ailleurs, très riche, mais aimé vraiment? Non.

Flaubert : itou. Même sa Madame Bovary m’a plu mais sans plus.

Balzac : je dois m’y remettre, je veux m’y remettre. Parce que Le Père Goriot, beeeerk, mais La peau de chagrin, par contre, j’ai beaucoup aimé. En même temps, j’ai lu Le père Goriot pour l’école (les profs adoraient nous faire lire ce qui sortait en film, ce qui à mon avis, est une TRES mauvaise idée. Surtout quand c’est Depardieu dans le film), ceci explique sans doute cela. Donc Balzac A RELIRE.

Gide : j’ai lu Si le grain ne meurt et Les nourritures terrestres…sans problème particulier, mais j’attends toujours l’étincelle.

Sartre : curieusement de son époque, celui qui me parle le moins. Moins que S.de Beauvoir, moins que Camus ou Foucault…Je n’accroche pas, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir tenté ses pièces et carnets…

Giono: pfouuuuuhhhhh Mouais. Bon. Le hussard sur le toit ne m’a pas emballé et ne m’emballera définitivement pas. (et encore moins après avoir vu O.Martinez dedans, il faut avouer). Je ne sais pas, j’ai trouvé que le texte manquait d’une âme, d’une profondeur.
Je dois en essayer un autre de lui, c’est impératif.

J.Verne : voilà. Mon fils va me maudire, mais J. Verne, ce n’est pas ma passion. Je lui reconnais un beau style, un univers inimitable, mais voilà. Avoir commencé par Deux ans de vacances a certainement joué.

Et ceux que je n’aime vraiment pas…(honte sur moi)

Malraux : non. Juste, non. J’aurais des pages et des pages à dire sur Malraux (ce qui provoquait des débats intéressants en classe d’ailleurs), mais non. C’est un style pompeux et artificiel.
Et j’ai du mal avec la personne même de l’auteur, ça n’arrange rien.

Daudet : bahhhh. beurk. Je dois être trop du nord pour l’apprécier je suppose. Je plaide coupable sur ce coup là, parce que je n’ai pas d’argument vraiment valable.

Euuuuh désolée pour le trollage

NB : mon fils va faire le challenge à sa façon. Il est passionné par la collection de BD que sort Le Monde avec un classique par mois.
Je vous la conseille pour les enfants, elle est pas mal faite (pour l’instant sont sortis Le tour du monde en 80 jours et L’ile au trésor)


#29

Lu l’année dernière en vacances… Mouais, pas emballée.

Rien lu de lui… mais tu me donnes bien envie!

C’est drôle, j’y pensai hier soir! Contente de l’avoir lu, malgré une forme parfois très déconcertante (les monologues d’Ariane dans son bain… J’ai déjà bien du mal avec mon propre fouillis intra-crânien, alors lire celui d’une autre, ça me donne juste le tournis :joy:. )

Oui, oui, OUI!

La métamorphose et, bien évidemment Le procès (coucou Alice au Pays des Merveilles et Thursday Next!)


#30

:heart_eyes:

La semaine dernière, je regardais les licences d’histoire de l’art à distance :sweat_smile: . Ca doit être la saison…quelque chose dans l’air…


#31

Allez, à moi, et j’imite @Jacmel !

Ceux que j’adore :

  • Steinbeck, je lâche toujours une petite larme en le lisant…

  • Romain Gary (que je mets en classique parce que étudié en cours !), qui a un humour souvent assez efficace sur moi, mais qui peut être aussi très dur, Clair de Femme est peut-être mon préféré de lui : j’avais une boule de tristesse dans le cœur pendant toute ma lecture.

  • Ibsen, découvert seulement l’année dernière mais j’adore ! Très féministe, Hedda Gabler et Une Maison de Poupée sont un peu mes pièces préférées.

  • Pierre Louÿs, je ne sais pas si c’est vraiment un classique mais je le case dans tous les topics possibles :stuck_out_tongue_closed_eyes: Il a tendance à avoir une vision très romantique de l’amour lesbien (un peu trop même), au contraire de sa vision bien poisseuse de l’amour entre deux hommes donc je n’assume pas trop… Mais Bilitis et le Pervigilium Mortis sont les plus beaux textes érotiques que j’ai pu lire.

Et quand tu le découvre à Paris en pleine période manif pour tous, bien oppressante quand tu n’es pas hétéro, c’est un peu une oasis que j’ai kiffé lire dans le métro à côté des polos roses :joy:

  • Simone de Beauvoir mais je vous bassine déjà assez avec je crois :sweat_smile:

  • Camus, j’ai tout aimé de lui (et je veux en lire plus cette année). C’est du théâtre, mais Caligula m’a laissée complètement coite. C’est drôle et complètement désespéré.

  • Stefan Zweig, surtout ses biographies, mais Le joueur d’échec a été une grosse claque pour moi au collège, idem Lettre d’une inconnue.

  • Maupassant, pour le coup c’est typiquement les classiques que je conseille à ceux qui n’aiment pas les classiques, ça se lit d’une traite ! J’aime Bel-Ami, Le Horla, Une vie, Boule de Suif, Pierre et Jean… Tout est chouette.

  • Dumas : Le Comte de Monte Cristo ! La trilogie des Mousquetaires ! Pauline ! Meilleures lectures de quand on est malade et qu’on doit louper l’école, bien au chaud sous la couette.

  • Belle du Seigneur de Cohen, que je ne suis pas la seule à aimer ici :blush:

Ceux que je n’aime pas :

  • Hemingway a une fâcheuse tendance à m’endormir. Et pourtant j’ai tenté hein, j’en ai lu au minimum 4 de lui mais rien à faire, je m’ennuie…

  • Jorge Luis Borges, idem qu’Hemingway, j’aimerais l’aimer mais non ça ne passe pas, je me retrouve à lire 50 fois la même phrase sans le réaliser, ou à terminer une nouvelle en me rendant compte que je n’ai rien suivi… Idem Gabriel Garcia Marquez en fait :cry:

  • Apollinaire, Mallarmé… ça m’ennuie… (Par contre j’aime beaucoup Baudelaire, surtout le Spleen de Paris)

  • André Breton, là ce n’est même pas que ça m’ennuie mais que ça me gonfle carrément, Nadja m’a considérablement saoulée.

  • Balzac : l’ennui :sleepy: Zéro souvenirs de La Peau de Chagrin, j’ai plus subi la lecture qu’autre chose.

  • Philip K. Dick : je trouve que ça a affreusement mal vieilli et ça m’ennuie la plupart du temps. Je peux dire la même chose de Lovecraft d’ailleurs. Par contre j’ai beaucoup aimé Dune de Herbert et les Asimov pour rester dans la SFF.

Ceux que je veux lire ou relire en priorité :
(histoire de piocher dans la liste pour le challenge)

  • Dickens, j’ai lu Oliver Twist au collège et ses contes de Noël mais pas plus, c’est vraiment un des auteurs que je veux absolument découvrir un peu plus. J’hésite entre David Copperfield ou le Conte de deux villes pour commencer.

  • Le Seigneur des Anneaux de Tolkien, lu en primaire après avoir vu le premier film au cinéma, autant dire que mes souvenirs commencent à être sacrément flou. Ayant lu et aimé récemment ses Lettres du Père Noël et le Hobbit, je voudrais vraiment m’y remettre.

  • Faulkner, j’ai lu et adoré Le Bruit et la Fureur; cette année je veux le découvrir un peu plus.

  • Zola évidemment, pour rester complètement dans mon zone de confort puisqu’à chaque fois que je lis quelque chose de lui, j’aime !

Ce n’est pas facile en fait de dresser une liste, “classique” ça englobe un peu tout et n’importe quoi… Là, dans ce que j’aime, je pense encore à Shakespeare, Austen, Brontë, Mishima, Tanizaki, Hugo, Nabokov, Edmond Rostand, Oscar Wilde, Les Mille et une Nuits… C’est impossible de sélectionner :scream:
(Et mon post est déjà 100 fois trop long :confounded:)


#32

Absolument…et je pensais, on parle ici de classiques…pour nous. Au Mexique on rajouterai Juan Rulfo, Rosario Castellanos, Sur Juana Ines de la Cruz, Agustin Yanez, Octavio Paz, etc, etc…et je ne parle que du Mexique.
CHOUETTE, on en a encore plein à lire :yum:

Du coup j’ajouterai aux classiques que je conseille Renée Vivien, poétesse méconnue, dont un court texte a enfin été réédité par Folio, La Dame à la Louve.
Ann Radcliffe Hall et Le puits de solitude que j’avais très envie de relire dernièrement…
Et V.Woolf que je dois relire (donc ça m’arrange de la classer ici :blush:)


#33

Oooh, son vrai prénom est Pauline :flushed:
(Je choisis mes romans pour des raisons parfois très futiles et narcissiques :yum:)
Je la rajoute tout de suite dans ma liste d’envies !

Je crois que tu as fait un mix entre Ann Radcliffe des Mystères d’Udolphe et Marguerite Radclyffe Hall du Puit de Solitude :wink:

Je note tout !
J’adore traîner ici, vous me faîtes toujours découvrir de nouveaux auteurs, merci à toutes :blush:


#34

Je pense qu’elle te provoque même ^^

Ouais mais là encore il va falloir s’accorder sur la VRAIE recette ^^


#35

En vous lisant je me suis fait la remarque suivante : Mince en fait y a des gens qui ne se sont pas endormis sur du FLAUBERT ^^


#36

:joy::joy::joy::joy::joy:
Je me suis emmenée les patounes c’est certain, mais ce n’est même pas avec Ann Radcliffe que je n’ai jamais lu…
Je vais devoir enquêter :spy:
Bref, je parlais bien de la seconde :wink:

Tiens je ne savais même pas que Renée Vivien s’appelait Pauline… R.Desforges avait réédité l’intégrale de son oeuvre il y a plusieurs dizaines d’années mais en dehors de ça, trouver ses textes était une sacrée galère


#37

Ah mais je l’ai la VRAIE recette : celle publiée hier sur la page Fb de l’INA, donnée par Raymond Olivier en 1954.
Je ne peux que vous la conseiller pour des soirées…Festives et animées (hic) : 1/4 de litre de lait, une bonne giclée de Pastis, 1/4 de litre de rhum, une bouteille de bière (euh, une bouteille de 75cl hein, un peu de sérieux, faut détendre la pâte) pour 400g de farine, 8 oeufs ou plus (faut pas hésiter à en mettre plus), de l’huile à foison et 100g de beurre fondu…(hic) Perso, je suis déjà pompette en cuisant les crêpes

le lien va-t-il marcher?


#38

Hmmm Ce n’est pas la recette qui est au dos de ma poêle à crêpes (oui pratique la recette sérigraphiée sur le cul de la poêle au moins je l’ai toujours sous la main la recette)


#39

@Emilie


#40

:heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes: