Les femmes et la littérature


#41

Ben pffff un livre où on réfléchit ?!


#42

Est ce que tu veux dire par là que les garçons réfléchissent avec leur pénis? :thinking::innocent:


#43

Voilà quelques jours que je croise et recroise au fil de mes lectures virtuelles Our Shared Shelf, le club de lecture féministe d’Emma “Hermione” Watson.

Je suis donc tombée sur cet article, qui explique la démarche et sur celui-ci qui recense une dizaine de livres conseillés par la Belle et celui-là, c’est la version complète sur goodreads (1600, tout de même!).

Parmi eux: Lady B, de Maya Angelou, autrice que je connais depuis une semaine grâce au blog de @Pauline, La couleur pourpre, d’Alice Walker, qui est dans ma PAL, Persepolis de Marjane Satrapi, qu’il faudrait que je me décide à lire ainsi que d’autres livres, en VF ou en anglais qui me font gentiment de l’oeil (La moitié du ciel ou How to be a woman, par ex.)

Est ce que vous connaissez et avez lu les livres de Our Shared Shelf? Quels ont ceux que vous rangeriez sur cette étagère commune?

Moi, j’y ajouterais bien le Choeur des femmes, de Winckler, déjà évoqué dans ce sujet, un ou deux Simone de Beauvoir (que je n’ai jamais lue, pardon Simone) et pourquoi pas une BD du type Les Culottées, de P.Bagieu, Le tome 11 “le féminisme” de la petite bédéthèque des savoirs et tant qu’on y est Olympe de Gouges, de Catel et Bocquet


#44

C’est une chouette initiative, pour l’instant je n’ai pas lu un seul choisi par le club de lecture (ah si, Persepolis quand même)…

Complètement d’accord avec tes ajouts, je rajouterais aussi l’Origine du Monde de Liv Strömquist que je viens juste de lire, et qui parle des organes intimes féminins. C’est une sorte d’essai en BD assez drôle et ultra instructif (bon, et j’aimais déjà pas vraiment Freud, ça n’a pas arrangé les choses…)


#45

Et hop, dans la wish-list! Merci!


#46

Je ne peux que t’inciter à les lire :grin:
Ce sont deux big love (et d’ailleurs, d’Alice Walker, Le secret de la joie est également superbe ; et de Marjane Satrapi, ses Broderies et son Poulet aux prunes sont aussi géniaux)


#47

Oh, sur ma wish list celui-là :heart_eyes:


#48

Eh bien je pense qu’il te plaira !
D’ailleurs j’aurai adoré le lire adolescente je pense, ça décomplexe tellement sur plein de sujets (les règles, l’aspect de la vulve…).
Le seul bémol c’est que les ressors comiques utilisés sont un peu tout le temps les même, au début c’est très drôle et à force ça perd de son humour, donc c’est peut être plus une lecture à picorer chapitre par chapitre. C’est ultra instructif du début à la fin en tout cas !


#49

A mon tour! Je ne suis pas vraiment convaincue par ce choix non plus…
L’écriture est sèche, clinique, on reste dans le domaine des faits qui se succèdent et alors même qu’on parle de sentiments et de violentes passions contrariées, il est quasiment impossible d’éprouver la moindre empathie pour les personnages. Peut-être que ça rend la morale (“l’amour conduit au malheur”) plus impactante, parce qu’on ne partage aucun des transports des personnages, et qu’on les voit s’agiter, accumuler les conduites les plus sottes de façon complètement distanciée.

Et après l’avis de @Jacmel, je suis plus qu’impatiente de l’arrivée de la Princesse de Clèves demain!


#50

Bon ben j’arrive bientôt, attendez-moi (en même temps, on avait dit avril, tricheuses :stuck_out_tongue_winking_eye:) !


#51

C’est vrai mais j’ai plein de bonnes excuses: je l’ai reçu rapidement, c’est une petite nouvelle qui se lit vite, j’ai un peu de mal avec mon livre du moment j’avais donc besoin d’une petite pause, comme @Jacmel en avait parlé, j’avais envie de savoir si je partageais son avis et dernier point, j’avais envie de le lire! :innocent:


#52

Je viens de recevoir la Princesse de Clèves, mais je la garde pour le challenge “1 classique par mois” d’avril. Il faut dire qu’ @Emilie a indirectement réussi à m’empêcher de “tricher”: je suis en train de lire mon premier Fred Vargas (Temps glaciaire) et rien ne viendra m’en distraire! :grinning:


#53

Ohhhhh trop bien ! Si tu ne l’as pas vu en téléfilm, je te conseille Pars vite et reviens tard !


#54

Pour le moment, je l’ai en livre audio. J’hésite un peu, j’ai peur que la voix du lecteur ne me perturbe…:smirk:


#55

Raaaaaaaa il me tarde de savoir ce que tu en penses !!! :stuck_out_tongue_closed_eyes:


#56

Je ne sais plus si je vous ai parlé de Une si longue lettre de Mariama Ba :thinking:. Un livre très intéressant, à lire!


#57

Oui, en mai 2016 lol (je sais pas comment faire les liens) :
" J’ai débuté aujourd’hui Une si longue lettre de Mariama Bâ, et c’est extrêmement prenant et émouvant. Le style est tout à fait en adéquation avec le discours, celui d’une veuve qui écrit à son amie, et nous place sans distance dans la tête de la narratrice.
Assez court, mais vraiment très beau, très riche. :heart_eyes: "


#58

Voilà, c’est confirmé pour Alzheimer! :joy:


#59

Après avoir lu ce que tu en écrivais en mai 2016 (:wink: merci pour le rappel @Emilie!) et avoir été voir d’un peu plus près, je viens de l’ajouter à ma wish-list… En ce moment, j’en suis à plus d’un livre par jour ajouté en moyenne, alors que ma PAL est déjà gigantesque et que je lis moins d’un livre par jour (saleté boulot! :joy:). Et encore, je ne compte même plus tous ceux que j’ai envie de re-lire… Il va vraiment falloir que je me penche sur le fonctionnement de mon retourneur de temps! :smile:


#60

Et voilà, suite à ton conseil, j’ai acheté et lu ce livre!

Je ne sais jamais vraiment comment classer ce genre de livre (mais a-t-on besoin de tout classer?). Ce n’est pas vraiment une BD, dans la mesure où les dessins sont rarement indispensables et où le texte est vraiment omniprésent et important. Pourtant, je me rends compte que j’achète et je lis avec plaisir ces “BD”, alors qu’un essai sur exactement le même sujet aurait plus de mal à trouver le chemin de ma PAL. :expressionless:

Concernant le fond: j’ai découvert plein de choses très intéressantes, notamment sur tout ce qui semble tellement “évident” et qui en réalité n’est qu’une construction sociétale (et évidemment masculine!), parfois même pas si ancienne que ça, mais qui s’impose partout et à tout le monde ou presque. Une jolie prise de conscience, merci!

J’ai d’ailleurs lu depuis cet article, qui trouverait sans peine sa place dans la BD!