Livre versus film


#1

J’ai vu passer dans plusieurs messages des allusions aux films tirés des livres et je me suis dit que ça méritait d’avoir son propre sujet!
La plupart du temps, je lis d’abord le livre puis je regarde le film, ce qui fait que je suis souvent surprise par les acteurs choisis et le décor. Et là, je me rends compte que malgré une description détaillée dans le livre, mon cerveau a juste décidé de créer qqch de complètement différent. :smile:

Je vous propose donc de commencer par vous donner mon avis sur quelques adaptations et ensuite, à vous de nous dire ce que vous en pensez et d’ajouter vos propres duos film/livre.

Bien évidemment, je commence par Harry Potter! Comme @Nawelle-Admin , je connais tellement les livres que ça me gâche un peu le plaisir des films, surtout quand j’ai la bonne idée de relire juste avant de regarder le film! Je remarque tous les micro-changements… Mais globalement, je trouve qu’ils s’en sont quand même relativement bien sortis (notamment pour les effets spéciaux), que les parties coupées sont justifiables (l’univers créé par JK Rowling est tellement riche qu’il est dur de tout garder), même si j’ai parfois dû expliquer certains éléments à des copains n’ayant pas lu les livres. Par contre c’est quand même un peu dommage que Poudlard change d’un film à l’autre et surtout, les jumeaux Weasley sont très clairement sous-exploités dans les films!

Je poursuis avec Hunger Games. Le livre est écrit à la première personne, le lecteur se trouve donc dans le tête de Katniss et a accès à ses doutes. Et c’est un élément qui manque énormément aux films, où elle peut du coup apparaître comme très sûre d’elle à certains moments.

Orgueil et préjugés, avec Keira Knightley. J’ai trouvé le film fantastique, la musique et certaines scènes merveilleuses (la scène d’ouverture avec le lever de soleil, le bal quand Elizabeth et Darcy dansent “seuls”, la scène de petit matin où ils se retrouvent, etc). Là encore, l’histoire a été simplifiée, mais je trouve que le rendu final est à la hauteur du roman. Un de mes films cultes. :heart_eyes:

Jane Eyre, avec Charlotte Gainsbourg. De mémoire l’adaptation est assez fidèle, à quelques simplifications près. Par contre, je n’ai pas du tout aimé l’adaptation plus récente, qui était faite dans un ordre non-chronologique. Mais bon, Jane Eyre est le livre que j’emmènerai sur une île déserte, je suis donc une vraie puriste le concernant (sauf quand c’est Jasper Fforde qui se permet de parler de “cette pétasse de Blanche Ingramm”. )

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (Oui, oh, ça va, on a un sujet “livre de la honte”! :sweat_smile:). J’ai très nettement préféré le film, beaucoup plus subtil, y compris la fin.

Sherlock Holmes. Et là, je ne vais pas parler d’une adaptation en film mais en série, celle avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Alors, forcément, ce n’est pas vraiment une adaptation, mais plutôt une série librement inspirée des livres de Sir Arthur Conan Doyle, mais je vous la conseille. Le fond est fantastique, mais le jeu des acteurs et la forme aussi.

Le seigneur des anneaux. J’ai préféré les films. Les paysages sont à couper le souffle et je préfère largement entendre l’elfique que le lire… Par contre, je préfère Bilbo le Hobbit en livre: un Tolkien très accessible, dont il était inutile de faire une trilogie à mon avis.


#2

Super sujet !
Bon ben je ne pourrai pas donner mon avis car soit je n’ai pas lu les livres soit je n’ai pas vu les films que tu cites… :flushed:
Je me permets donc d’en ajouter à la longue liste :
J’avais beaucoup aimé le livre La couleur des sentiments (histoire de nannies noires américaines à l’heure de la segregation) et avais trouvé le film mou, mais mou !!
Bon, puisqu’on a le droit de parler des livres de la honte, les Twilight et autres 50 nuances sont mieux en livres, même si, on est toutes d’accord pour le dire, c’est pas de la grande littérature.
Et pour prendre le contrepied, voici un film que j’ai adoré et dont je n’ai pas lu le livre dont il est adapté : Mystic river de Dennis Lehanne. Quelle histoire, quelle puissance, nom de nom ! Et quels acteurs !


#3

Merci pour ton super topic @JessP!

En fait, mis à part les exemples connus d’Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux, c’est plutôt le cas contraire pour moi : d’abord je découvre un film, puis je me rends compte que c’est une adaptation, et éventuellement un jour, je lis le livre! Parfois, ça me rend hystérique de joie, comme lorsque j’ai appris que Blade Runner s’était inspiré d’un roman de Philip K. Dick. Le film était grandiose, K. Dick est génial, alors quand j’ai appris que les deux étaient liés… :heart_eyes:

Par contre, dans le duo film/livre, il y a pas mal de films que j’ai beaucoup aimé regarder mais pour lesquels je n’ai franchement pas envie de lire le livre. Comme avec Le diable s’habille en Prada, que j’ai beaucoup aimé grâce à Meryl Streep, mais lire 500 pages sur le sujet, ça ne m’attire pas des masses :laughing:

Sinon, d’accord avec toi @JessP sur Harry Potter : je n’ai pas vu tous les films, mais à chaque fois, j’avais le plaisir de me plonger visuellement dans l’univers de Poudlard. L’imagination c’est ce qu’il y a de mieux, mais voir “en vrai” une partie de quidditch, c’est agréable aussi :slight_smile:
Et je fais partie des mécréants qui ont bien aimé regarder les films de Peter Jackson… Parce que je suis incapable de lire un livre où il faut attendre 150 pages pour que le personnage sorte de son village :open_mouth:

Bon, bon, bon, faudrait que je regarde un jour le Pride and Prejudice avec la belle Keira Knightley, c’est noté!

@emilie Et on peut rajouter Shutter Island, toujours adapté de Dennis Lehanne, qui était top aussi! J’ai lu un livre de cet auteur (je ne sais plus le titre) mais c’était très bien, j’imagine que Mystic River et Shutter Island doivent valoir le détour aussi (même si le problème avec les polars, c’est qu’une fois qu’on sait le dénouement grâce au film, on a quand même gâché une partie non négligeable du plaisir du livre…)


#4

J’avais une petite question aussi ^^ Vous lisez d’abord le livre puis visionnez le film ou inversement. J’imagine que comme moi ça dépend :wink: Mais c’est vrai que j’essaie toujours de me procurer le livre avant parce qu’après on voit les personnages avec les têtes des acteurs et c’est contrariant pour l’imagination :wink:

Je vais ajouter quelques autres adaptation :

  • Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda qui je trouve n’est pas si mal. Enfin j’avais lu le livre bien avant la sortie du film et j’ai trouvé le film assez fidèle au souvenir qu’il me restait de ce livre

  • Room d’Emma Donoghue, pas si mal l’adaptation aussi. Un peu pareil que pour ensemble c’est tout, j’avais lu le livre longtemps avant…

  • Wild de Cheryl Strayed…Alors là je sortais du livre que j’avais vraiment dévoré et le film m’a parut d’une platitude folle!

  • La mécanique du coeur de Mathias Malzieu … Une petite déception pour moi! Très beau visuellement mais je sais pas il m’a manqué quelque chose!

  • L’écume des jours de Boris Vian : Hum je suis partagée…Mais j’aime beaucoup l’univers de Gondry donc…

  • Gatsby le magnifique de Fitzgerald…Je m’attendais à tout sauf à sortir de la salle avec un “Pourquoi pas finalement…!” aux lèvres et pourtant c’est bien ce qui arriva ;)!

  • Je vais bien ne t’en fais pas d’Oliver Adam… J’ai vu le film d’abord et j’avais vraiment adoré et le livre m’avait semblé un peu court et fade par la suite :confused: comme quoi hein des fois l’inverse arrive aussi!

Bon, je vais m’arrêter là pour ce matin même si j’ai encore mille titres en tête :wink:

Bonne journée à vous ^^


#5

Je comprends tout à fait je continue à me faire régulièrement les films mais je trouve qu’il manque des choses essentielles dans certains. Même si on ne peut pas tout mettre.

Ah ouais? Je l’ai beaucoup aimé moi, ça m’avait même rassuré que ça soit Malzieu qui pilote le film comme ça j’étais certaine d’y retrouver le livre.

Pour les autres je vais éviter de parler des livres déjà mentionnés ^^

Le temps n’est rien Audrey Nieffenegger, j’ai beaucoup aimé le livre mais le film est une daube monumentale, voire une honte.

Ne le dis à personne Harlan Coben, pour le coup je suis partagée sur le film, je n’ai pas détesté mais je ne l’ai pas adoré pour autant

A christmas carol* Dickens, alors j’ai commencé le livre tout doucement, en VO, Du coup pour me prononcer ça va être délicat, mais le début me semble assez fidèle à Scoodge.

Divergente je ne reconnais pas le livre, déjà qu’ils ne sont pas sensas, du coup j’ai décidé d’arrêter de regarder les films ^^

Briget jones J’ai de loin préféré les films, les livres sont pas mal, mais j’avoue que je préfère de loin les films qui apportent plus de “peps” à l’histoire.

Shinning Pour le coup j’ai adoré les deux, même si j’ai eu plus la trouille dans le livre. Mais Nicholson reste flippant à souhait comme il sait si bien l’être

Je m’arrête là aussi j’en ai encore plein en tête


#6

Je vois rarement les adaptations en films (et de plus en plus rarement malheureusement), mais:

  • Harry Potter : c’est tronqué et elliptique, certes, mais je trouve que l’ambiance y est bien rendue, ce qui rend l’ensemble malgré tout assez fidèle (et pourtant je relis très régulièrement les livres). Je les revois avec plaisir (heureusement : les lire et les voir, c’est à peu près 20% de mon travail de parent en ce moment :sweat_smile: )
  • Hunger Games : j’ai découvert les films avant les livres et j’ai lu la trilogie surtout par impatience…Autant, en effet, les livres sont incomparablement plus riches sur la psyché Katniss, autant ils n’ont pas la richesse créative d’univers que les films ont mis en place. Tout ce qui est visible dans les films en matière de mode de vie par exemple, n’a été qu’esquissé dans les livres. a tel point qu’en le lisant, je me suis dit que les personnages vivant dans le livre (à la manière Jasperffordienne) devaient avoir face à eux des décors aussi minces que du papier et une multitude de trous entre chaque.
    Du coup, je trouve que l’ensemble des deux film+livre fonctionne bien pour HG
    Par ailleurs, le troisième tome m’a laissé un arrière goût bizarre : difficile de savoir s’il s’agit de fantasme d’ado starisée ou de charge contre la construction médiatique des héros. Le livre n’est à mon sens pas si clair que ça sur le sujet, entre autres car la surutilisation de Katniss n’est plus crédible au bout d’un moment, forçant le lecteur à se demander jusqu’à quel point il n’est pas dans les fantasmes de l’auteure.

  • L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ! Je l’avais oublié celui-là. Bon, après avoir vu le film (j’adore les chevaux, na!), j’ai cru qu’il fallait lire le livre…euh, bon, grave erreur, N.Sparks n’en vaut pas vraiment le coup :smile:

  • Pour Sherlock, si j’aime beaucoup l’adaptation libre de Cumberbatch (et comment ne pas l’apprécier!), je suis, pour la tradition du texte, une inconditionnelle de Jérémy Brett.

  • Tolkien, joker, je n’aime ni les livres ni les films (chuuuuut, j’essaie de le cacher)

  • Je n’ai pas trop aimé la reprise d’Orgueil et Préjugés avec Keira Knightley personnellement, mais la plume d’Austen, et en particulier son narrateur, est trop chère à mon coeur pour supporter un film. A l’exception notable de Raison et Sentiments et c’est uniquement grâce à Emma Watson+Alan Rickman (:blush: )
    Mais bon, pour le plaisir, regardez donc la version Bollywood avec Aishwarya Rai… Darcy y est très pâlichon par contre.

  • Jane Eyre.…J’ai le film…(Orgueil et Préjugés aussi d’ailleurs, je m’en rends compte à l’instant) mais comme toi @JessP je tolère mal qu’on touche à Jane Eyre…mais au moins (et pour y revenir une dernière fois, c’est à l’inverse ce que je reproche à Orgueil et Préjugés ) Charlotte Gainsbourg correspond tout à fait au personnage de Jane Eyre. Or une erreur fréquente des films d’adaptation est de placer des personnages qui supposément plaisent au public, quelle que soit la cohérence avec le personnage du roman.

  • La Couleur des sentiments, j’ai en effet préféré le roman, plus complexe, que le film, malgré mon grand amour pour Viola Davis

  • Germinal avec Renaud, Depardieu…bon :disappointed_relieved:, non, sérieusement les gars, les mineurs qui parlent avec l’accent parisien, juste non. Seul E.Lantier est parisien, ok? Bref. Dans la catégorie “on prend un acteur qui n’a aucun rapport avec le personnage”, je vous présente Depardieu. Ouin. Ne touchez plus à Zola, merci.

  • Even cowgirls get the blues : là encore, j’ai découvert le film avant le livre. Si le film est évidemment réduit par rapport au texte (mais T.Robbins peut aller tellement loin qu’un film suffirait difficilement), je l’apprécie, ne serait-ce que pour m’avoir fait découvrir un auteur génial.

  • Les Misérables version Jean Gabin/Bertrand Blier. La meilleure adaptation, forcément très très lacunaire vu l’ampleur du texte, mais à mon sens la plus enthousiasmante.

Je crois bien ne pas en avoir vu d’autres hormis des adaptations d’Agatha Christie (dont certaines excellentes)

Et surtout je suis en retard chez le médecin!!!


#7

Ce qui m’a le plus rendue perplexe dans l’adaptation, c’est la métamorphose de l’actrice qui jouait Lavande Brown, noire dans les premiers films et soudain blanche et bonde quand le perso se met à sortir avec Ron… Y a quand même de quoi se poser des questions :worried: (Même en changeant d’actrice pour des raisons techniques, ça me paraît complètement absurde de ne pas garder au moins une cohérence physique (comme ils l’ont fait pour les autres changements d’acteurs) pour ne pas perdre le spectateur, si quelqu’un connaît la raison de ce choix… je suis curieuse !)
Autrement je suis sortie de ma période Harry Potter après la sortie du 4ème film donc je n’ai pas tant de souvenirs que ça ni d’éléments de comparaison, mais je me souviens des décors assez fantastiques. (La découverte de Poudlard au cinéma dans le tout premier film :flushed:)

Dans l’ensemble je ne suis pas particulièrement puriste pour les adaptations, j’ai adoré les Seigneurs des Anneaux, et j’ai de loin préféré l’adaptation de Blade Runner à l’original !

Bon, par contre l’adaptation des Misérables avec Hugh Jackman, Russel Crowe et compagnie… On va dire que j’ai bien rigolé :laughing:


#8

QUOIIIIIIIIIIII? Je ne veux pas voir ça. Non. Je vais finir aveugle. Et sourde. Non pitié, j’imagine le truc maintenant… :scream:
Les Misérables façon Expendables

J’approuve totalement. J’imagine bien le “pourquoi” (ils n’ont pas vu le problème et ne se sont donc pas cassés la tête à chercher une actrice plus proche) mais ça en dit long sur les réalisateurs.


#9

Et ils CHANTENT !

Malheureusement oui. Je pense qu’ils ne réalisent pas que ce genre de film, dédié à un public assez jeune, peut avoir des conséquences réelles sur l’estime de soi de certains enfants. Je vais dévier un peu de Harry Potter en particulier, mais je baby-sittais il y a quelques années une petite fille adorable de 6/7 ans, noire avec des cheveux crépus, mignonne comme tout. Elle m’a dit un jour qu’elle espérait tous les matins être devenue blanche pendant la nuit pour être “jolie” comme toutes les héroïnes qu’elle aimait. Ça m’avait brisé le cœur qu’une enfant puisse penser ça…
Mais en me souvenant de ce que je ressentais petite (quand l’héroïne de Princesse Malgré elle - paye tes références - passe de “trop moche” à “trop belle” parce qu’on lui a enlevé ses lunettes et lissé les cheveux par exemple :joy:) et en en parlant avec d’autres amies, j’ai l’impression que les complexes sont souvent nourris, voire créés par cet imaginaire de la beauté construit dès l’enfance par les films et séries.

Et ce n’est sûrement qu’un détail anodin pour les réalisateurs d’Harry Potter, qui n’ont certainement pas pensé à mal, mais j’ai vraiment le sentiment que tout ces “détails”, à force de se cumuler, construisent un certain idéal de beauté omniprésent, au dépend d’autres types sous-représentés.
Bon, j’ai l’impression que ça s’améliore tranquillement aujourd’hui :slight_smile:

(Je m’exprime vite et assez mal avant de filer à un rendez-vous, désolée si je divague complètement !!!)


#10

@Pauline Tu évoques là un sujet qui me tiens à coeur, et ce d’autant plus que mes enfants sont métis :wink:
Je ne pense malheureusement pas que cela s’arrange non, surtout quand on fouille un peu les bas fonds de certaines production pour enfants (La princesse Grenouille par exemple, est incroyablement violent à ce sujet entre le “bon” noir -tiana- qui respectent les blancs -son “amie” pas tout à fait à égale à elle- et le méchant -Facilier-, le vaudouisant)…bref.
Ma fille, depuis ses 2 ans, rêve d’être blanche et à cheveux lisses. Ca se calme un peu, mais très très très doucement, et la moindre étincelle sur les cheveux en particulier et cela redevient un drame.
C’est horrible à entendre en effet. Mais soyons honnête, comment pourrait elle croire que la beauté est autre chose que blanche et blonde - de préférence- quand tout autour d’elle le répète sans arrêt?
Je dois commander aux états unis pour réussir à trouver des poupées noires à cheveux bouclés!


#11

:dizzy_face:Mes yeux! Non! Non mais non!


#12

@marjorie-founder @Emilie J’ai lu et vu Shutter island, dans cet ordre là. J’ai trouvé que l’ambiance était très bien rendu dans le film, c’est très oppressant. Et DiCaprio excelle dans ce genre de rôle. Par contre, la fin du film apporte une interprétation différente du livre: dans le film, le personnage de DiCaprio semble choisir de rester (j’essaie de ne pas trop spoiler), alors que dans le livre, il oublie, et repart de zéro. J’ai vu Mystic River, mais je n’en garde pas un très bon souvenir, peut être que je n’étais pas dans le bon état d’esprit… Mais je me souviens d’un injustice monstrueuse, et d’une envie de frapper Sean Penn tellement ce qu’il fait est horrible! :rage: Du coup, je n’ai pas super envie de lire le livre…

Le diable s’habille en Prada: et bien moi, j’ai bien aimé lire 500 pages de futilités absolues! :joy: Par contre, je ne garde pas un souvenir impérissable du film, à l’exception de Meryl Streep, évidemment!

@delphine Ne le dis à personne. J’ai commencé par le lire et j’ai adoré (et depuis, je lis régulièrement d’autres Harlan Coben, mais sans accrocher autant). Et je crois me souvenir que j’ai plutôt bien aimé l’adaptation, même si certaines scènes un peu “caillera” (Gilles Lellouche notamment) faisaient un peu de peine à voir, alors qu’elles ne m’ont absolument pas choquées dans le livre. Bridget Jones: de la bonne détente de neurones, que ce soit en livre ou en film. Mais quand même les scènes de baston entre Colin Firth et Hugh Grant sont assez géniales :grin: Par contre, après avoir vu la bande annonce du 3, ça a l’air de drôlement s’éloigner de Mad about the boy

Et je relance de deux:
Roméo + Juliet, avec DiCaprio et Claire Danes. Bon, le livre, pas la peine d’en discuter, si? Une merveille :heart_eyes:… et cette adaptation très spéciale, en décalage permanent (texte “d’origine” mais action transposée à l’époque actuelle) m’a vraiment beaucoup plu. Avec une musique très contemporaine, des décors pas très italiens,des chemises hawaïennes, des grosses voitures et des flingues (Oups, je viens de perdre quelques puristes, là, non? :smile:)… Je pense aussi que je l’ai vraiment vu au bon moment (au lycée).

La Ligne verte. Je l’ai lu, relu, re-relu, puis vu au cinéma. Un Stephen King vraiment particulier, que j’ai adoré, alors que je n’aime pas vraiment ses autres livres. Et une adaptation vraiment sympathique, avec des acteurs bien dans leur rôle.


#13

@Jacmel Ah mince, je pensais justement à la princesse grenouille, que je n’ai pas vu, mais j’étais soulagée de voir (ENFIN) une héroïne noire sur l’affiche. Ce que tu dis de l’histoire modère nettement mon enthousiasme :disappointed_relieved:
J’espère vraiment que ça va changer dans les prochaines années, pour tes enfants et tous les autres. (Et il y a du travail, parce que le problème ne vient pas que des films pour enfants…)
(Je compatis tellement pour la poupée, on a dû faire pareil pour ma petite cousine pour son poupon noir à cheveux crépus… bref, c’est aussi un sujet qui me tient à cœur :slight_smile:)

@JessP Tu m’intrigue avec La ligne verte, parce que comme toi je n’aime pas vraiment les livres de King mais je n’ai pas lu celui là !

D’ailleurs, dans les bonnes adaptations, il y a Le nom de la Rose : j’ai adoré le livre mais c’était quand même ardu (j’ai eu du mal avec les passages en latin non traduit par exemple :nerd:). Le film est vraiment bon, les acteurs, l’ambiance… c’est plus accessible donc ce n’est pas la même chose, mais je n’ai pas de préféré parmi les deux versions !


#14

Je n’ai pas lu le tome 3 de Bridget Jones mais si j’ai bien compris dès le début on pose les bases de son statut de veuve. Alors que le film n’a pas pris ce parti je crois. J’aime tellement le personne de Mark Darcy (et surtout j’aime Colin Firth) que je n’ai jamais pu me résoudre à lire le tome trois d’ailleurs ^^


#15

Harry Potter : je partage vos opinions. La réalisation générale est bonne même si la série souffre de certaines coupes (et notamment, à mon sens, en omettant toute la partie symbolique lié au choix de Voldemort de considérer Harry plus potentiellement dangereux que Neville).

Je citerai deux adaptations qui, ont eu chacune l’effet inverse de la lecture.
En premier, Vipère au poing d’Hervé Bazin adapté par Philippe de Broca et avec le regretté Jacques Villeret et la très grande Catherine Frot. A la lecture du roman, j’ai été rebutée par le style un peu vieillot de son auteur et l’adaptation cinématographique m’a donc permis de mieux entrer dans son univers - l’effet d’identification et de projection en tant que spectateur n’est de toute façon pas le même qu’en tant que lecteur. En revanche, la description des scènes d’abus physiques et moraux de la mère sur les enfants (pas de spoilers !), violente et directe est plus édulcorée dans le film.
En second, Le Procès de Kafka adapté par Orson Wells. Si le livre est déjà à lui seul anxiogène, étouffant, absurde, le travail de Wells est époustouflant. Au grand désespoir de ma classe de 1ère L mais pour mon plus grand plaisir alors que je connaissais rien de cet auteur !


#16

Ben dans les films je n’ai pas souvenir d’ailleurs qu’on dise que le second choix était Neville. On fait savoir en effet que la prophétie parlait d’un garçon né à telle période mais sans nous dire qu’il y avait un choix précis entre un sang pure et un sang mêlé comme l’est Voldemort. Ce qui m’a manqué et qui ne coûté pas grand chose à être ajouté. C’est que quand Sirius est tué à la base Harry et lui était fâchés, c’est d’ailleurs dans ce même tome que Sirius lui offre le miroir permettant de se voir et qu’il ne le retrouve qu’à la fin du livre… Ajouté encore au drame du “merde si j’avais été moins con, pour une fois (vous comprendrez que je n’aime pas du tout le perso de Harry), ben mon parrain il serait peut être pas mort”. D’ailleurs je n’ai pas non plus souvenir, et pourtant je les ai vus un paquet de fois, qu’on voit Sirius offrir ce miroir à Harry. Alors que dans le dernier film le bout de miroir qu’il a gardé et le reste chez Abelforth apparaissent comme ça, “tombant un peu comme un cheveu sur la soupe”.


#17

@delphine : non non, il n’est en effet pas du tout mentionné que l’autre choix est Neville. Si je peux un tout petit peu (mais vraiment tout petit peu :wink:) défendre le personnage de Harry je dirai que c’est une belle des nombreuses facettes de l’écriture de J.K. Rowling : écrire l’adolescence, ses rages parfois justifiées, parfois puériles et futiles et promener le lecteur entre empathie et rejet…


#18

ha mais non non j’ai pas d’empathie pour lui, je le trouve arrogant, aussi bien dans les livres que dans les film. Pour ça que je suis bien ok avec Severus, il ressemble à son père. Même en découvrant ce que son père faisait subir tant à Severus que d’autres il continue son discours du “non mon père était génial…” ^^. C’est rare que je n’apprécie pas autant un personnage de fiction. Autant j’adore l’histoire, autant le personnage de Harry m’énerve


#19

@delphine : oh je comprends tout à fait ! C’est vrai que j’ai aisément réussi à passer outre et à me raccrocher à d’autres personnages. Ceci étant, je n’ai jamais rencontré ni parlé à une personne qui déteste à ce point Harry et je me dis que ça a du être une sacré expérience de lecture…


#20

Une de mes amies est pareil, elle ne l’aime pas du toute ^^