Morwenna et L'oubli que nous serons


#1

J’en profite puisque je suis dans les parages pour ouvrir le topic sur Morwenna et L’oubli que nous serons, nos deux livres des abonnements de l’été (spoil : en septembre, on va jongler avec 4 livres entre les différents abonnements, je ne sais pas à quoi va ressembler le topic sur le forum à ce moment-là, ça va être fouillis :sweat_smile: )

Pour vous raconter un peu, chose qui m’a assez surprise, des abonnés m’ont donné des interprétations de Morwenna très différentes de ce que j’ai pu y trouver et qui m’étaient complètement passées inaperçu, et qui étaient très liées au vécu personnel. Chaque livre est lu différemment selon le lecteur, mais j’avoue que je m’y attendais pas trop pour Morwenna, que ça résonne autant dans l’intimité de certains lecteurs. Enfin voilà, je suis curieuse de lire vos retours! :slight_smile:

Je crois que des gens sont encore en train de lire l’un ou l’autre des deux livres (ou ne l’ont pas encore reçu pour cause de voyage hein) donc n’hésitez pas à utiliser les balises anti-spoil :wink:

A vous lire, comme toujours :slight_smile:


#2

C’est la première fois qu’un sujet “abonnement” est ouvert avant que je n’ai lu (et même vu, en fait) les livres!! :sweat_smile:

Ça va être super dur de résister à la tentation de venir lire ici ce que vous en avez pensé!!


#3

Je ne vais parler que de Morwenna : je l’ai lu d’une traite malgré une vague irritation envers l’héroïne trop adolescente à mon goût (je suis seule à penser comme comme ça, je suis seule à lire comme ça…) ce qui ne peut donc être vu comme un point négatif. Qu’une adolescente pense en adolescente dans un roman, ça me parait plutôt positif :grin: (cf HP 5!)

Par contre, J’ai vraiment été touchée par le réalisme du rapport de l’héroïne à la douleur continue. Rapport oh combien réaliste dans tous ses aspects (à tel point que je suis tentée par l’acupuncture :grin: ). Cela m’a fait un bien fou, cette sensation de ne pas être folle et solitaire dans mon vécu, à un point incroyable! (bon ok, j’en ai les larmes qui montent aux yeux).
Il est rarissime qu’en fiction la douleur permanente soit correctement traitée. soit elle disparait aux moments opportuns, par licence romanesque bien pratique ; soit elle est justement lisse, permanente, ce qui n’est pas le cas. Une douleur est vivante, mouvante, en dent de scie. Elle permet un jour ce qu’elle interdit le lendemain.
Quand au regard des autres dessus (quoi, une jeune handicapée? naaaaaan, elle simule), il est horriblement réaliste. Perso, j’ai déjà répondu à peu près comme l’héroïne (en fait je signalais fort aimablement - :stuck_out_tongue_closed_eyes: - que non une canne n’est pas un accessoire de mode mais signale bien une difficulté…quelque part). Mais je retiens sa réponde. Je l’aime bien aussi. Ca me permettra d’alterner.

Bref. J’ai lu le roman pour son histoire, sans aucun doute. Mais j’ai été particulièrement touchée par ce point ci.

NB a posteriori : si je la qualifie de douleur permanente en précisant qu’elle ne l’est pas, c’est parce qu’elle est en permanence dans la tête. Son absence est également une présence. => je sors :zipper_mouth_face:


#4

L’oubli que nous serons je viens de le lâcher, les phrases de 11 lignes ont eu raison de moi et de mon incapacité à me concentrer en ce moment. Du coup je le reprendrai plus tard.

Pour Morwenna je n’ai pas une ligne de plus à rajouter de ce qu’en a dit @Jacmel.


#5

@delphine C’est l’avis le plus efficace jamais posté sur le forum :sweat_smile: J’espère que tu pourras te plonger dans L’oubli que nous serons plus tard ! (j’ai aussi périodiquement des pannes de lecture, et dans ces moments-là, même une BD ça devient trop dur pour moi :sweat:)

@Jacmel Te lire même après l’avoir entendu m’émeut toujours à propos de Morwenna :hushed:


#6

J’espère aussi car ça partait plutôt bien j’étais bien dans l’histoire et puis passé une centaine de page je n’ai pas réussi à poursuivre. C’est le second livre que j’abandonne ainsi ce mois-ci. Du coup en hommage à Morwenna j’ai attaqué un Le Guin :smiley:


#7

Ouiii Le Guin!!! <3 Tu lis lequel ?


#8

Après Morwenna j’avais vachement envie de lire Heinlein… Un jour :slight_smile:


#9

Pareil :laughing: J’ai lu La main gauche de la nuit à la suite (bon, c’était aussi un peu la faute de @marjorie-founder )


#10

premier tome du cycle terremer


#11

#12

@delphine Chouette! :slight_smile:


#13

Incroyable, tu as parfaitement trouvé les mots que je ne trouvais pas quant à Morwenna. Ma douleur/souffrance ne se voit pas chez moi et pourtant elle m’accompagne chaque jour… Ici, effectivement, la douleur continue est parfaitement réaliste alors à moi aussi cela m’ fait un bien fou pour ce point. Je me suis attachée à cette adolescente avec sa douleur, son montre de mère, son refuge dans les livres…
Très belle découverte!

Je n’ai pas encore lu le second livre :confused:


#14

c’est pour ça que j’ai dit que je n’ajoutais rien, je n’aurais pas su aussi bien trouver les mots.

@marjorie-founder bon du coup Terremer j’accroche j’irai au bout mais je peine à lire car je suis fatiguée. Je bosse que les matins depuis 1 an (intérim remplacement pas de congés sauf sur les ponts) mais mine de rien je sature car je suis insomniaque, donc même si je bosse que quelques heures par semaine depuis 1 an ben cumulé aux insomnies je fatigue et je galère à me concentrer sur la lecture ou à accrocher. Mais pour le coup Terremer ça passe crème.


#15

Pour l’oubli que nous serons, j’ai beaucoup aimé, mais… J’ai parfois eu un peu de mal avec l’écriture, trop longuette à mon goût. Mais comme toujours, l’envie d’en apprendre davantage sur un contexte politique, un pays,… ont eu raison de ma résistance. Par contre, j’avoue avoir un peu survolé la fin…

Concernant Morwenna, les centaines de références à d’autres livres m’ont donné envie d’en connaitre davantage sur la SF, mais m’ont un peu noyé aussi, c’est déroutant de voir autant de références sans avoir aucune idée de ce qu’il y a derrière. C’est d’ailleurs la sensation que j’ai également eu en lisant la société des jeunes pianistes.
Le sujet de la douleur est effectivement très bien traité, comme une présence omniprésente, une compagne imposée à demeure, parfois silence et parfois envahissante. J’aime bien aussi le format “journal intime”, qui permet d’attendre les mardis et les samedis avec impatience.
C’est un roman sensible et bien traité, qui parle très bien de l’adolescence et de la solitude que l’on peut ressentir à cet âge si l’on est un peu différent.


#16

Bon bon bon … Revenons un peu sur cet incroyable abonnement de l’été.
Déjà, c’est drôle pcq j’ai commencé et fini l’été avec les romans d’Exploratology (Morwenna en premier et hier, tout pile dernier jour d’août, j’ai fini L’oubli que nous serons !).

Bon et il faut que je parle en premier de L’oubli que nous serons … Enorme coup de coeur, grosses larmes hier en lisant les dernières pages (la dernière lettre du père :heart:) et pourtant je pleure pas à chaudes larmes devant les romans d’habitude (par contre les films … no comment !).
J’ai adoré ce roman, merveilleux témoignage d’amour filial et hommage vibrant à un homme hors du commun, et dont la bonté m’a vraiment transpercé le coeur. J’ai beaucoup aimé la structure du roman qui petit à petit se referme sur la mort du père, et bien que les sujets soient durs et terribles, c’est une véritable ode à la vie, une oeuvre pleine de joies et d’amour. C’est une lecture dont je ressors grandie, et clairement chamboullée. J’ai marqué plusieurs pages et je vais recopier plusieurs passages pour y revenir. Bref voilà hein …

Quant à Morwenna donc, première lecture de l’été, j’ai beaucoup aimé ce roman à l’univers spécial, cette héroïne qui s’accroche malgré les nombreuses douleurs physiques et morales de la vie et surtout la place que prennent les livres dans son quotidien. J’ai une wishlist de SF considérable maintenant !!

Une très belle réussite que cet abonnement d’été pour moi :slight_smile:


#17

Youpi des nouveaux avis sur Morwenna et L’oubli que nous serons! :slight_smile:

@nana @Charlotte Super contente que les deux livres vous aient globalement plu! (mon esprit prosélytiste retient surtout que Morwenna vous a donné envie de lire plus de SF :joy: )

Je suis d’accord avec toi Anaïs, j’ai aussi ressenti quelques longueurs avec le livre d’Hector Abad (plutôt au milieu pour ma part, si je me souviens bien). Mais un homme au tel destin et à la telle présence accroche tellement à la fois l’homme/la femme et le lecteur qu’on est. :blush:

Aaah je suis ravie Charlotte que ça ait été un tel coup de coeur!!! :blush: Quelle joie!
Et si ça te peut te rassurer, je renifle aussi devant les films :smiley:

On parle des livres du mois dernier et j’ai hâte déjà de lire vos commentaires sur ceux de septembre haha! :slight_smile:


#18

Bonjour Bonjour tous le monde :slight_smile:
Ma lecture du roman Morwenna vient de toucher à sa fin - mon premier roman reçu par le club Exlporatology.
Une petite pépite pour ma part. D’entrée au vue du résumé, j’étais plutôt emballé mais lisant très rarement des romans de SF, j’avais quelques réserves.

Dès les premiers mots de ce roman, j’ai ressentie une certaine forme de magie. Le lien entre le vivant, la magie, les fées m’a beaucoup plu. J’ai adoré le personnage de Morwenna et sa passion pour tout ce qui a attrait aux livres. J’ai noté presque tous les ouvrages cités, je n’en ai lu aucun. Malgré le fait que la SF reste un grand mystère pour moi, je n’ai pas été dérouté par toutes les références du livre. Ca m’a au contraire très intrigué, envouté et j’ai qu’une envie, EN SAVOIR PLUS.

J’ai d’ailleurs l’intégrale du monde de Narnia dans ma bibliothèque, roman qui appartient à mon copain, et qui me fait de plus en plus de l’oeil depuis la lecture de Morwenna… De même que la trilogie du seigneur des anneaux; que je n’ai jamais lu (j’ai commencé les films mais pas terminé…) . Je commencerais par là avant de m’attaquer aux restes. Je ne pensais que le monde de Narnia et le seigneur des anneaux se classait dans la catégorie de science fiction …

Un pur bonheur de lecture à mes yeux. Vraiment envoutante, qui va avoir une place de choix dans ma bibliothèque. Dernièrement j’ai tendance à me séparer des livres une fois lu, mais celui ci je ne peux décemment pas m’y résoudre. J’ai bien envie de le relire après avoir lu toutes les références cités, il risque de se passer un bon laps de temps entre les deux mais je suis sur que Morwenna sera conciliante :-).

Merci beaucoup @marjorie-founder de t’avoir lié avec Victoria du club de lecture MS sans lequel je n’aurais pas découvert le petit bijou Exploratology d’aussi tôt et le si envoûtant roman de Jo Walton.
Merci Merci Merci Merci - je suis fin prête pour recevoir la box de septembre :star_struck:

EDIT : Aussi, je ne suis toujours pas inscrite à la bibliothèque de ma ville, j’y songe depuis quelques temps. Morwenna m’a là encore donné très envie de m’y mettre rapidos !
J’ai une PAL plutôt conséquente, alors à chaque fois je me dis que je ferais mieux de l’alléger plutôt que de m’inscrire à la bibli sauf qu’entre deux je rachète des livres bref… vous devez me comprendre, c’est sans fin x)


#19

@coralieb Salut Coralie! Bienvenue sur le forum :slight_smile:

Aaaah je suis super contente que Morwenna t’ait plu!!! Et surtout (mouahahahaaa esprit prosélythe le retour) qu’il t’ait donné envie de lire d’autres livres de SF/Fantasy et d’aller voir en bibliothèque (que je consomme avidement aussi d’ailleurs)! Ca me fait super plaisir :slight_smile:

Et ouais, je me dis que ça doit être cool de relire Morwenna une fois qu’on a accumulé quelques références :wink: (j’en parle pas dans la lettre, mais je suis une énorme fan de Le Guin, et ce qu’elle racontait de l’auteure me touchait beaucoup…)

Tu as lu les autres livres suggérés par Victoria ?

Merci merci merci à mon tour pour tous tes gentils mots en tout cas (je transmettrai à Victoria qui sera ravie aussi je suis certaine)! Et ha oui, hâte de te/vous envoyer la suite :wink: A bientot!!! :slight_smile:


#20

Oh un membre du Club de Lecture MS, bienvenue :upside_down_face:

Je t’avoue que la fan absolue et éternelle des films Seigneur des Anneaux a un peu pleuré en lisant ça :sweat_smile: Mais je suis justement en pleine lecture (enfin …) de la trilogie, j’en suis au tome 2, c’est vraiment une lecture extraordinaire ! Faut juste se lancer lol !
Et de même, Morwenna a réveillé en moi de folles envies de SF, et comme ma 1e vraie expérience a été un immense coup de coeur (La Horde du Contrevent de Damasio, lu peu après Morwenna), il est clair que je vais en engloutir désormais !