Que lisez vous pour écrire?


#1

Je craque, je lance ce sujet, qui restera peut être très peu utilisé, mais comme plusieur-e-s d’entre nous ont “avoué” écrire, je voulais vous poser cette question, qu’est ce que vous lisez pour écrire?
Que ce soit pour avoir des conseils (du genre Mes secrets d’écrivain d’E.Georges) ou de la motivation, où le trouvez vous?
Comment chassez vous les blocages (pour être honnête, depuis le début de l’après midi mes personnages me fuient :imp:) ?

Comme dit ailleurs, je relis Thursday Next pour me motiver…mais j’aime bien lire aussi les ouvrages thématiques d’écrivain (Ecrire de M.Duras, Confessions d’un jeune romancier d’U.Eco, V.Woolf, etc).

Avez-vous des lectures clés d’écriture?


#2

Hahaha elle a craqué ! Je croyais que c’était intime ?! :stuck_out_tongue_winking_eye:
Me concernant, je n’éprouve pas (jusqu’à présent) le besoin ni l’envie de lire des livres sur l’écriture. À vrai dire, je n’y avais jamais pensé ! Mais pourquoi pas, finalement ?
En fait, Il m’arrive souvent de tomber au hasard sur un livre qui, par une heureuse coïncidence, va résonner avec ce que j’écris. Mais en réalité, s’agit-il d’une coïncidence ?? Ou d’une recherche mega inconsciente d’un roman qui présenterait des similitudes avec “le mien” (toujours ces guillemets de modestie) ??
Et parfois j’avoue carrément rechercher un roman ressemblant, par le style ou l’histoire… Par exemple, j’ai été intriguée par Les dix amours de Nishino, rapport à l’ossature du roman, mais je n’en dis pas plus…
Et vous, racontez !
En tout cas, ce sujet me fait très plaisir : vues les faibles réactions qu’ont suscitées les sujets ou commentaires sur l’écriture, je pensais que soit ça ne vous intéressait pas soit c’était tabou car intime, n’est pas @Jacmel :smiling_imp: !


#3

Je n’écris pas et pour le moment, je n’en ressens pas vraiment l’envie ou le besoin. Bon, des fois, je me dis: “oh tiens, ça ferait une belle histoire”, ou j’ai même un paragraphe entier qui se rédige dans ma tête, mais plutôt en mode “rédaction” du collège qu’en mode “je me plonge dans l’écriture”.:smile:

J’ai lu un jour que c’était très européen (ou peut-être même français) de vouloir écrire “spontanément”, alors que les américains qui veulent écrire iront s’inscrire dans des cours de création littéraire et publieront d’abord des petits articles dans des magasines, des nouvelles, avant de se plonger dans un plus gros truc. Et surtout, ils n’auront pas cette “timidité” par rapport aux autres et n’utiliseront pas de “guillemets de modestie” :wink:

En tout cas, je vous souhaite beaucoup de plaisir dans l’écriture et si cela doit se faire, beaucoup de lecteurs heureux!


#4

Et pour répondre plus précisément à comment chasser les blocages, d’abord je tiens à te dire qu’il m’arrive aussi de bloquer sur une situation, le portrait d’un personnage.
Et j’ai remarqué que mon ordi me jouait des tours, parfois : j’ai beau m’installer devant lui, il n’y a parfois rien qui se passe… Et l’inspiration me vient à des moments ou endroits improbables (j’ai écrit une partie d’un chapitre sur mon iPhone dans le train et l’inspiration coulait à flots !)


#5

:stuck_out_tongue_closed_eyes: tabou peut être pas, mais perso, connaissant trèèèès bien les faiblesses de ce que j’écris, j’ai du mal à le revendiquer

Mais je galérais vraiment aujourd’hui :sweat_smile: (c’est mon excuse, je précise, ça ne se voit peut être pas :innocent:)


#6

Les anglo saxons ont du coup pleins (probablement trop) d’ouvrages d’apprentissage…un excès sans doute, mais à l’inverse la position “t’as du talent ou t’en as pas” à la française m’agace un peu aussi : comme tout art-artisanat, le talent, présent ou pas, nécessite le travail.

D’où ma question :blush:
Un anglais a créé entre autre des “writing maps” qui sont d’assez bons exercices je trouve, comme là par exemple.


#7

Alors les filles, @Jacmel et @JessP, je l’avoue, je suis très franco-francaise sur ce coup (malgré mes origines espagnoles olééé :dancer:) mais je pense effectivement que le talent ne s’invente pas, même s’il peut se travailler. Alors j’ai du mal avec ces cours d’écriture…


#8

Ben je crois qu’on est d’accord en fait :sweat_smile:, mais c’est précisément ce travail du talent qui est masqué je trouve.
Alors qu’on va l’admettre pour un musicien par exemple. ou pour un peintre.


#9

Mais c’est fini, oui, d’ajouter des phrases ? Je ne m’y retrouve plus ! :stuck_out_tongue_winking_eye:
Je te souhaite en tout cas de la persévérance et du bonheur, surtout, dans l’écriture ! Est-ce trop te demander de connaître le genre de tes écrits ? Moi, j’écris un roman sur ma famille espagnole (ben tiens) avant, pendant et après Franco…


#10

Oups désolée, c’est une mauvaise habitude que j’ai d’éditer :blush:.

Alors, un genre, ça va être difficile…c’est assez barré (dans le genre des Ovnis dont on parlait) :sweat_smile: et plutôt dans un style réalisme magique (on ne se refait pas :yum:).

Ce que tu écris fait très envie :wink:


#11

Waouh ! Ça donne envie aussi ! Et dans le mien aussi, y a du réalisme magique ! Certains chapitres le sont carrément et dans les autres, j’essaie d’y mettre quelques petites touches :wink:


#12

Je reviens sur ton commentaire (désolée, je cuisine en même temps lol et les idées me viennent au fur et à mesure, ahhhh l’inspiration !).
Mon projet d’écriture a véritablement commencé (le commencement d’exécution que les pénalistes connaissent ^^) par l’écriture d’une nouvelle pour un concours. L’idée d’un roman me faisait peur par l’immensité qu’il supposait. Et lorsque j’ai fini la nouvelle, je me suis rendue compte qu’en fait, j’avais plein de trucs à dire !


#13

Même si je n’écris pas, je suis d’accord avec @Jacmel. Je pense qu’il doit être très rare d’écrire un bon roman d’un seul trait. Même si l’histoire est bien ficelée de bout en bout dans la tête de l’auteur (ce qui déjà, me semble bien difficile), le passage à l’écrit me paraît être qqch qui exige beaucoup de travail, de rigueur, de patience, de ré-écriture, de retour en arrière… Bref, on est loin de l’image de l’écrivain maudit qui en une nuit, acculé par les dettes, produit un chef-d’oeuvre!

Concernant les cours d’écriture: c’est étrange de penser qu’on ait du mal à admettre qu’il existe des peintres / cuisinier / musiciens / autres artistes/artisans complètement autodidactes, alors que pour l’écriture, on va même penser carrément l’inverse: c’est pas un peu étrange ce type qui a pris des cours d’écriture?:sweat_smile:
Pourtant, tout comme un mélomane averti ne fera pas forcément un bon musicien, pourquoi est ce qu’un lecteur assidu ferait un bon écrivain? N’y-at-il pas des éléments communs à toutes les formes d’écriture (ne serait ce que “comment faire face à la page blanche?”) qui pourrait s’apprendre? Sans pour autant tomber dans la caricature de la “recette du livre à succès”, bien sûr.


#14

Je n’ai jamais écrit de nouvelle (essentiellement parce que j’ai horreur d’en lire :smile: ), moi je viens de l’écriture scientifique. Après avoir écrit des centaines de pages d’anthropologie, l’écriture fait moins peur, même si elle n’a rien à voir.


#15

Pas fan des nouvelles non plus sauf si elles démontent !
Et mes nouvelles se sont transformées en chapitres :blush:


#16

Comment ça ? Tu es anthropologue ???

Sinon, ce topic est passionnant. Je n’écris pas non plus, par contre le débat sur le talent est super intéressant. Je n’avais jamais réalisé qu’effectivement ça nous semblait "normal’ des musiciens, cuisiniers… qui travaillent leur talent par l’intermédiaire de cours ou autre alors que ce n’est pas forcément le cas d’un écrivain. Merci de m’avoir ouvert les yeux sur ce point !

Du coup, comment avez-vous acquis les méthodes d’écriture ? Faites-vous des fiches de personnages ? Avez-vous toute votre histoire en tête ou ne savez pas très bien où le récit va et préférez-vous laisser vivre vos personnages sous votre plume ? J’espère que ce genre de questions n’est pas trop intime :slight_smile:


#17

Ca m’intéresse bien aussi ce processus de création, de voir ce qu’il se passe de l’autre côté du miroir! mais vous avez bien évidemment le doit de me dire que je suis trop curieuse :wink:


#18

@JessP et @EmilieR, je vais me faire un plaisir de vous répondre car je trouve ça sympa que des gens s’intéressent à ça !
J’ai l’histoire globale en tête mais le reste arrive au fur et à mesure, comme si les personnages avaient une vie propre que je ne maîtrisais pas !
Je dresse une fiche par personnage sur mon iPhone ainsi que, sur mon ordi, le sommaire avec les chapitres et ce qui, dans les grandes lignes, va arriver.
Et vous ?


#19

@Emilie J’ai toujours trouvé ça fascinant les auteurs qui disent "Je n’imaginais pas du tout ce personnage comme ça au début, mais il s’est écrit “tout seul” comme ça. Quand j’essayais de retourner vers mon idée d’origine, ça ne collait plus, comme si le personnage se “rebellait”.


#20

Je te conseille L’écriture et la vie de Laurence Tardieu qui parle magnifiquement bien de ce que représente pour elle l’acte d’écrire !