Que lisez vous pour écrire?


#21

Anthropologue reconvertie dans l’informatique :wink:
Le pire, c’est que pour l’écriture anthropologique, je ne me suis jamais posée aucune question, elle me venait naturellement.
Quelque part c’est logique, je me pose beaucoup plus d’exigences stylistiques maintenant (quoiqu’il n’y rien de pire qu’un ouvrage de sciences humaines mal écrit :anguished: ).


#22

@JessP et @EmilieR, de mon côté, je détaille le plus possible l’histoire, la découpe en chapitre et sous chapitre (vive Storybook pour ça :clap:) et je détaille le plus possible les personnages et leurs liens.
Après, au fil de l’écriture (pas dans l’ordre du tout d’ailleurs), à peu près tout change ou presque :laughing:

Perso mes personnage ont surtout la mauvaise habitude de devenir extraordinairement silencieux (ce qui me pousse à les approfondir dans ces cas là) :angry:


#23

Oh mais c’est beaucoup trop bien ça ! Ce métier m’a toujours fasciné ! Du coup tu avais une spécialité ? Tu as quelques ouvrages à conseiller pour les néophytes ? :smiley:

Tu n’écris pas dans l’ordre ? Ah ouais, faut être vachement organisé dans ce cas ! C’est rigolo de constater vos différences avec @Emilie !


#24

C’est quoi Storybook ??


#25

On dirait qu’il y a comme une différence d’organisation entre la scientifique @Jacmel et la littéraire que je suis (qui a fait bac es et ne sait toujours pas pourquoi) :grin:


#26

Pour poursuivre la discussion sur les cours d’écriture: j’entendais l’autre jour à la radio que les lycées français à l’étranger étaient particulièrement prisés par toutes les nationalités en raison de notre programme qui permet d’apprendre à bien structurer sa pensée, avec les rédactions/dissertations en thèse/antithèse/synthèse. Peut-être qu’une partie de notre étonnement face à ces cours de création littéraire vient du fait que nos études nous offrent déjà, au moins en partie, une certaine capacité à organiser nos idées, notamment à l’écrit.

Vous en pensez quoi? Notamment celles qui ont eu affaire à une culture / un enseignement étranger?


#27

Un logiciel (Mac) qui permet d’organiser visuellement chapitres, scènes, lieux, fiches personnages, etc…Ca m’aide bien, et ça me permet surtout d’éviter…un excel, que j’utilise déjà (beaucoup) trop au boulot :grin:


#28

Même bac :smile:


#29

Ma seule expérience en la matière, ce sont des cours de dissertation au Mexique avec des nord américains, des français, des japonais, des canadiens, des italiens (et sans doute d’autres que j’ai oublié)…Les français s’y ennuyaient à mourir : ce sont des compétences qu’on apprend au lycée, on est sensés les “maîtriser” en fac. A l’inverse des autres nationalités présentes.


#30

Mon dieu, mais on n’arrête pas le progrès ! :scream:
Ça me dit moyen, je vais garder mon appli Notes sur l’iPhone, pour l’instant !


#31

Progrès, je ne sais pas…mais en l’absence d’imprimante, c’est pratique (même si je préfèrerais une imprimante :confused: )


#32

@JessP je crois que les pays anglosaxons sont surtout très avancés sur le creative writing, les universités des plus hauts niveaux ont leur cours de creative writing depuis des décennies, alors que nous en France on peine encore à reconnaître cela comme une vraie formation mais aussi comme un vrai métier…


#33

@artisteaunezrouge Je n’écris pas moi-même, donc j’ai un peu de mal à bien me rendre compte, mais je me dis que des cours d’écriture doivent au moins permettre de te délier la plume et au mieux t’aider à construire et faire vivre ton intrigue, mais sans pour autant te formater et te faire perdre ton originalité. Et puis comme tu t’inscris, tu as une certaine obligation (financière et/ou morale) à suivre les cours et donc ça peut aider à prendre son rêve d’écriture en main.


#34

Malgré votre super argumentation, j’ai toujours du mal avec ce concept.
Je suis jeune mais je dois être de la vieille école sur ce coup là…


#35

@Emilie C’est plutôt des réflexions qu’une argumentation :slight_smile: Et j’imagine bien que chaque écrivain fait comme ça lui convient le mieux… quel que soit son âge!


#36

Je veux dire que vous avez une réflexion intelligente et posée sur la chose :wink:… Qui pourrait presque me convaincre (mais non) !


#37

@Emilie Bon, et bien du coup, je suis (presque) fière de moi! :smile:
Finalement, c’est c’est qui est bien dans une discussion: que l’autre puisse comprendre ton point de vue, même s’il ne le partage pas.


#38

Je pense à toi : l’un de mes personnages est en train de me rendre dingue ! :rage:


#39

@Emilie Fais le mourir dans d’atroces souffrance, ça devrait le calmer un peu! :joy:


#40

Et non, même pas ! Ce personnage a vraiment existé, c’est le plus retors de tous mais je ne peux pas me le permettre…
En revanche, je réserve une mort atroce à d’autres hehe