Quel est LE polar/thriller qui vous a tué(e) ?


#1

En échangeant avec @delphine, j’ai pensé qu’un sujet Polar/thriller serait intéressant car les très bons livres de ce genre ne courent pas les rues…
Je vous laisse donc commencer pendant que je vais chercher les résumés sur des sites…


#2

L’invisible de Robert Pobi :

Montauk, Nouvelle-Angleterre. Jack Cole revient pour la première fois depuis près de trente ans dans la maison où il a grandi. Son père, Jacob Coleridge, un peintre reconnu et célèbre dans tout le pays, y vit reclus depuis des années, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Son état a récemment empiré et une crise de démence l’a conduit à l’hôpital. Si ses jours ne sont pas en danger, ses moments de lucidité sont rares.

Jack est lui aussi un artiste en son genre. Travaillant en indépendant pour le FBI, il possède un don unique pour lire les scènes de crime et entrer dans l’esprit des psychopathes. Alors qu’un terrible ouragan s’approche des côtes, le shérif de la ville, profite de la présence de Jack pour lui demander de l’aider à résoudre un double assassinat, celui d’une femme et d’un enfant dont on ignore les identités. Devant la méthode employée par le tueur, Jack ne peut s’empêcher de faire le lien avec un autre crime, jamais résolu, le meurtre de sa mère lorsqu’il avait 12 ans.

Alors que le village est bientôt coupé du monde par la tempête, les meurtres se succèdent et Jack est bientôt convaincu que son père connaît l’identité de l’assassin. La clé réside-t-elle dans les 5 000 mystérieux tableaux qu’il a peints inlassablement ces dernières années et qui semblent constituer une sorte d’étrange puzzle ? C’est dans l’esprit de son père que Jack va cette fois devoir entrer, comme il entre d’habitude dans celui des criminels, pour trouver une vérité complètement inattendue.


#3

Bon mon commentaire sera long car je vais parler de trois romans qui m’ont beaucoup plus et scotché pour les trois premiers. Et un peu moins emballé mais dont j’ai été un peu surprise d’une partie du final pour le dernier.

Le premier est incontestablement Le Chuchoteur de Donato Carrisi : Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis le début de l’enquête, le criminologue Goran Gavilla et son équipe ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu’ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Milla Vasquez, experte en affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire… Le “plus” il serait inspiré de fait réel ce roman (je ne sais pas quel pourcentage en revanche)

Ensuite je citerai Au-delà du mal de Shane Stevens : À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral.

Alors chez Chattam et celui qui m’a le plus scotcher et probablement celui que je recommanderai systématiquement tellement la fin m’a laissé sur le cul Les arcanes du chaos : Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu’il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée. Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d’une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris au gorges hantées de Savoie, jusqu’au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre

Pour finir je citerai une lecture récente 15:33 de Shannon Kirk. Ce roman est pas mal même s’il aurait pu être mieux exploité, surtout quand on approche de la fin ça devient un peu longuet. Mais j’ai quand même bien aimé: Imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et vulnérable, que l’on vient d’arracher de force à la douceur de son foyer pour la jeter dans une camionnette crasseuse. Elle est seule, terrifiée… Maintenant, imaginez que cette jeune fille de 16 ans est certes enceinte mais aussi est une manipulatrice de génie, et que l’on vient de jeter à l’arrière d’une camionnette crasseuse. Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger. Méthodique et calculatrice, elle met au point un plan à l’organisation quasi scientifique où rien n’est laissé au hasard. Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la brutalité de ses oppresseurs et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.
Méthode 15-33 renverse les codes du genre et raconte ce qui se produit lorsque la victime a un comportement tout aussi sociopathe que celui de ses ravisseurs. L’écriture de Shannon Kirk est précise, efficace, charpentée. Le genre du thriller est pris d’assaut par un prodige du genre dans ce page-turner d’une qualité littéraire incontestable.


#4

Parce qu’on peut en citer plusieurs, quand même… : La femme en vert d’Arnaldur Indridason, le seul qui m’ait marqué de cet auteur :
Dans une banlieue de Reykjavik, au cours d’une fête d’anniversaire, un bébé mâchouille un objet qui se révèle être un os humain.
Le commissaire Erlendur et son équipe arrivent et découvrent sur un chantier un squelette enterré là, soixante ans auparavant.
L’enquête nous est livrée en pointillé dans un magnifique récit, violent et émouvant, qui met en scène, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une femme et ses deux enfants.
La mémoire est comme toujours chez Indridason le pivot de ce roman haletant, qui hante longtemps ses lecteurs.


#5

Le dernier, dans la pal ! Et au-dela du mal aussi car en fait je ne l’ai pas lu !


#6

J’ai rajouté le tiens dans ma liste d’envie amazon, comme si elle n’était pas assez longue comme ça en plus de ma PAL réelle :joy:


#7

Seul le silence de RJ Ellory :
Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près. Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.


#8

ha lui il est dans ma bibli en attente de lecture depuis quelques mois déjà.


#9

Et enfin Une putain d’histoire de Bernard Minier (non non, pas celui des Musclés hihihi) : http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/une-putain-d-histoire-le-polar-de-l-annee-7777495115

Je ne parle pas ici de Fred Vargas car je ne la classe pas dans les polars classiques et surtout, qu’elle est inclassable !
Même si ses intrigues ne sont pas haletantes comme les livres mentionnés ci-dessus, c’est pas grave, quoi qu’elle fasse, elle est toujours littéralement au top du top pour moi (un peu comme Johnny Depp à qui je voue un culte même maintenant qu’il est avec cette vulgaire Amber Head et même si lui aussi a fait sa crise de la cinquantaine, eh oui, finalement c’est un homme comme les autres)


#10

Je vous abandonne pour ce topic, je ne lis quasiment pas de policiers… Je suis bien trop peureuse: si j’en lis un, je sursaute à chaque bruit et je ne peux plus dormir :grin:
Mes lectures de ce genre se résument à “Ne le dis à personne” d’Harlan Coben et “les 10 petits nègres” d’Agatha Christie et rien que de lire vos résumés, j’ai la chair de poule :joy: .


#11

J’aime beaucoup Camilla Lackberg (pas forcément tous) et Val Mc Dermid. Les intrigues ne m’ont pas bluffé mais ça se lit assez bien. Val Mc Dermid est plus dans du Thriller qui selon les romans peut être assez “glauque”. Camilla Lackberg fait plus des policiers à la Higgins Clark.

Et au risque de me prendre des foudres (se cache :fearful:) je n’ai jamais lu un seul Vargas. Lequel me conseillerais tu pour commencer?


#12

Camilla Lackberg pourrait te convenir alors. Ses policiers ne sont pas flippants, enfin je trouve. Du moins la série que je lis, puisqu’elle écrit beaucoup en série de personnages (Série « Erica Falck et Patrik Hedström », Seul le dernier en date est assez sombre de ce que m’a dit une amie, pour ma par je ne l’ai pas encore lu, je ne les achète qu’en poche pour cette collection et il vient juste de sortir :slight_smile: )


#13

Ouhhhh la vilaine :stuck_out_tongue_winking_eye:
Sans hésiter, je te conseille Pars vite et reviens tard, une histoire sur fond de peste et de crieur…


#14

Je suis une grande lectrice de polars et pourtant depuis hier je cherche un qui serait sorti du lot sans vraiment trouver… :open_mouth:

Comme si tout s’était lissé dans ma tête. Ce n’est pas très bon signe pour ceux que j’ai lu, non? :laughing:
Et pourtant j’ai lu **-edit : une partie de -**ceux que vous avez cité, mais, je ne sais pas…pas de souvenir marquant.
En polars “gentils”, j’aime beaucoup E.Georges, en plus trash, j’aimais beaucoup Tabachnik à une époque.

Je vais faire travailler ma mémoire!


#15

C’est en effet inquiétant pour ta mémoire si tu as lu tous ceux qu’on a cité. D’autant que 15:33 dans ceux que j’ai cités est sorti en 2016 ^^


#16

Hihi, non, je ne prenais pas celui-ci en compte, mais les auteurs cités dans les précédents messages :joy:
Je n’ai pas lu Bernard Minier ni Carrisi non plus d’ailleurs (du coup j’ai revérifié ligne par ligne).
Mais les Indridasson, Lackberg, Vargas, Chattam, McDermid, j’en ai dévoré :smile:
Je lis de moins en moins de policier ces derniers mois, mais oui, ma mémoire n’est pas mise en valeur sur ce coup là

Edit : voilà, message précédent précisé :smile:


#17

Perso, Les Apparences, Shutter Island, tous les Sherlock Holmes, tous les Hercule Poirot (avec un vrai coup de coeur pour Hercule Poirot quitte la scène).


#18

Dans la catégorie thriller violent et archi connu, j’ai beaucoup aimé la série Millenium initiale -je n’ai toujours pas lu le tome paru cette année, j’adhère peu au concept du “tiens si on profitait de la manne financière”, même si on me l’a offert-.


#19

@Jacmel, le dernier Millenium, une vraie déception. On perd complètement le personnage de Lisbeth. Et la fin, mais c’était nul…
Alors que le procès dans le 3, j’en ai fait une nuit blanche…


#20

Ca confirme mes soupçons, je ne suis pas près de le lire…