Quel est LE polar/thriller qui vous a tué(e) ?


#21

@Juliet

Merci de me servir d’aide-mémoire :wink:, en fait, je me rends compte que j’ai quand même lu qqs polars/thriller: Shutter Island (dont on a parlé dans le topic livre versus film) et dont je n’ai absolument pas vu venir la fin, les Sherlock Holmes, aussi, évidemment, quelques Hercule Poirot et le Dahlia Noir (dont je garde un souvenir plus mitigé). Les apparences est sur ma PAL… Ce qui me fait penser (livre adapté au ciné) à “Avant d’aller dormir” de S.J. Watson, où je m’étais laissée prendre un sacré moment avant d’avoir qqs doutes!

Et dans la catégorie policier qui ne fait pas peur du tout (donc parfait pour la grande peureuse que je suis), la série "Nursery Crime Division", de Jasper Fforde, avec une enquête pour retrouver l’assassin de Humpty Dumpty dans le premier tome et la cavale du sadique petit bonhomme de pain d’épice dans le deuxième tome. Mais bon, peut-être que là on s’éloigne un peu de l’idée d’origine du sujet lancé par @Emilie :joy:


#22

Je suis plutôt ok avec toi. Je ne suis pas fan de ce principe d’écrire un roman de plus dans une série dans le but de surfer sur la vague du succès. Si ça n’arrivait qu’avec les policier/thriller mais la liste est longue (les tomes 4 de Divergente et 50 shades of grey, le twilight revisiter…) Il y a d’ailleurs beaucoup de livres que je refuse de lire juste pour ça.

De même que j’ai un peu de mal avec les auteurs qui sortent un livre par an. Je trouve que le travail s’en ressent vite bâcler. Je l’ai déjà dit j’adore Maxime Chattam. Mais à raison de 1 voire 2 livres par an je trouve que son travail est moins bien et que ses écrits sont toujours pareil, du glauque pour du glauque. Et j’en perds le plaisir à lire ses thrillers.

@Juliet @JessP Pour Shutter Island je n’ai vu que le film, je ne sais donc pas quelle part de différence il y a entre le roman et le film. Mais pour le film j’avais trouvé la fin à la moitié.

C’est souvent mon gros problème, je lis tellement de livres dans ce domaine qu’il est très rare qu’un roman ou un film me surprenne. D’où le fait que la liste soit très courte et que je recommande chaudement Le Chuchoteur et Au-delà du mal systématiquement. Des amis ont déjà tenté de me dire “lis tel bouquin tu verras la fin on ne s’y attend pas du tout” et avant la moitié du livre j’ai la réponse ^^. Ca me l’avait fait avec un film à suspens avec mon ex, j’avais la réponse en 30 minutes de film, il était blasé :joy:


#23

As tu pensé à une reconversion dans la police ou le détective privé ? :wink:


#24

J’envisage surtout une reconversion comme libraire. Plus le temps passe plus on y songe avec une amie. On s’est même amusées à dessiner des pseudo plans ^^


#25

@delphine C’est tout le contraire pour moi: je lis ou regarde très peu de polar, du coup, je suis vraiment très bon public, je me fais avoir à chaque fois ou presque! :smile:


#26

J’en lis depuis tellement longtemps . Ca a commencé par les Fantomette et les Alice. Puis les Higgins Clark et Cook. Et ainsi de suite. Et souvent le schéma narratif se ressemble en fait :worried:
Du coup j’espère souvent me prendre une “grosse claque” en lisant un policier/Thriller. Je ne pers pas espoir.


#27

J’avais l’impression de lire très peu de polars,mais en cherchant dans mes souvenirs je trouve plus de titre que je ne l’aurai pensé !
Je me souviens avoir lu Le chuchoteur au lycée et que ça m’avait bien retournée (par contre je ne me souviens plus de l’histoire ni des retournements, au moins si je le relis ça sera toujours la surprise !).
Un peu plus frais dans mes souvenirs et plus thriller, j’ai bien accroché aux Apparences de Gillian Flynn, et bien sûr à Rebecca de Daphné du Maurier.
Plus récemment encore j’ai découvert Keigo Higashino avec deux polars dont la fin m’a complètement prise par surprise, mais dont je ne me souviens plus du titre.
Ah oui, et même si c’est tiré d’un fait divers, De sang froid de Truman Capote m’a glacée.

Autrement mes tentatives de découvrir un peu plus les romans noirs se sont soldées par des échecs :sweat_smile:
Je n’ai pas aimé les Millenium, je n’ai pas aimé Le Dalhia Noir, Agatha Christie ne me fait ni chaud ni froid, j’ai oublié la moitié des titres que j’ai lu du genre, mais je désespère pas, il me reste plein d’auteurs à tester :smiley:


#28

@Pauline Ah oui, Rebecca, de Daphné DuMaurier! Je l’ai lu très récemment, dans une vieille édition en VO car j’avais vu je ne sais plus où que la première traduction en français avait été un peu trop remaniée (dans une interview de Tatiana de Rosnay, il me semble).
J’ai vraiment bien aimé ce roman, même si je pense que je l’ai lu un peu trop tard pour qu’il devienne un de mes romans cultes: à l’adolescence, j’aurai trouvé la relation entre l’héroïne et son mari fantastique, mais là, avec quelques années de plus, j’avais juste envie de la bousculer un peu la petite :grin:
Par contre, l’intrigue (et ses conséquences) est vraiment bien. Et je comprends infiniment mieux le pouvoir destructeur de l’armée de Ms. Danvers employée dans la série Thursday Next de Jasper Fforde! :scream:


#29

Eh bien figure toi que c’est mon rêve ! Enfin, mon deuxième rêve, le premier c’est d’être écrivain, c’est ce que je veux faire depuis toute petite. Et ça y est, je me suis lancée, j’espère mener mon histoire à son terme et qu’elle plaise à un éditeur… Je voulais justement ouvrir un sujet là-dessus mais je n’osais pas, c’est quand même très intime…
Pour en revenir au second rêve, la librairie, j’y songe de plus en plus car je sens que c’est vraiment ça que je veux faire, vivre de et avec les livres, mais je n’ose même pas y penser, tant de librairies mettent la clé sous la porte…Quels sont vos sentiments par rapport à ça ?


#30

Pareil on est très très partagées de voir que beaucoup de librairie mettent la clé sous la porte aujourd’hui. Déjà dans notre ville il n’y a pas beaucoup de librairie à proprement parler en dehors de la FNAC, Gibert Joseph et l’espace culturel. Un ou des petites…
D’autant que notre idée sera une librairie/café. En arrivant à faire un système pour que les gens achètent le livre avant de le lire bien entendu sinon ça fait café lecture.
C’est quelque chose qui nous fait rêver, mais on ne peut pas se lancer sans parachute et sans fond.


#31

Ah je visais la librairie/café/galerie d’art :wink: depuis toute petite

L’écriture aussi, oui, mais j’ai plus de mal à en parler


#32

Oui la librairie/salon de thé :blush:
Eh oui, l’écriture c’est intime…


#33

Pareil l’écriture est plus “perso” et ce n’est pas de grandes histoires, plus des poèmes pas forcément en rimes et alexandrins


#34

@Emilie @delphine @Jacmel Ah oui, tout pareil que vous: j’adorerais ouvrir un salon de thé/librairie/point relais pour les colis Exploratology avec discussion “en vrai”… J’avais lu un livre (bon, pas vraiment de la grande littérature :wink:) qui racontait l’ouverture d’un tel lieu et qui s’appelait “le Mille-feuilles”! Cette idée a ensuite occupé mes pensées pendant des semaines! Mais,également comme vous, ça me paraît trop risqué financièrement :cry:


#35

Petite nouvelle ici, je me lance parce qu’ici on parle d’un genre que j’adore. Donc voici quelques petits conseils.

Pour les amatrices de polars un peu pulp et un peu vintage (et même carrément puisque tout ça date des années 50), je vous conseille James Hadley Chase. Plus particulièrement Vipère au Sein et La Chair de l’Orchidée (en même temps ce sont les seuls que j’ai lu :laughing:)
Vipère au Sein, mon préféré, et là, ça ne va parler qu’aux gameuses (désolée pour les autres) c’est le jeu L.A. Noire dans un bouquin. On a une enquête pleine de rebondissement sur fond de show business et d’arnaques, dans une ambiance so fifties, le tout servi par une écriture plutôt légère (avec des expressions un peu désuètes qui ne manquent pas de charme). La Chair de l’Orchidée est dans la même veine, et l’intrigue est plus noire. Je crois qu’il y a une suite, je ne l’ai pas encore lue, mais ça semble prometteur.
Après, petit avertissement, ça date des années 50 et on n’échappe pas à un peu de misogynie dans ces pages, moi, perso, ça me fait rire (et quelques fois je me demande si l’auteur lui-même ne joue pas un peu là-dessus), mais peut-être que les féministes pur jus risquent de ne pas apprécier ?

Sinon, dans un style radicalement différent,en ce moment je lis un roman noir d’Antonio Muñoz Molina qui s’appelle Pleine Lune. Cela raconte une chasse à l’homme après la découverte du corps d’une petite fille dans le parc d’une petite ville d’Andalousie. L’écriture est dense, les phrases sont parfois très longues, c’est un style particulier et pas forcément facile d’accès. Mais c’est à la fois extrêmement dur et absolument magnifique. La peinture psychologique des personnages est juste impressionnante. On passe d’une violence absolue à des instants de désarmante délicatesse. Sincèrement, je le dévore. J’ignore encore comment il se finit, mais il me donne la sensation de lire un roman d’exception. Ça n’arrive pas souvent. C’est pour ça que je voulais vous en parler…


#36

l’enfant allemand de Camilla Lackberg est topissimo!!


#37

là encore j’avais deviné la fin. Du coup il ne m’a pas transcendé. Même si j’aime ses livres.


#38

@delphine, mais le but n’est pas de deviner ou pas, moi aussi j’avais deviner tres vite, mais le voyage etait extra et l’histoire suedoise fascinante


#39

Chacun recherche ce qu’il veut d’un policier/thriller. Moi je lui demande de me faire réfléchir, et marcher mon esprit de déduction. Sinon j’ai tendance à passer vite à côté de l’histoire

Bien entendu que l’histoire “à côté” était sympa. Mais du coup pour ma part j’ai moins apprécié le bouquin du fait que le dénouement n’avait aucun suspens pour moi.


#40

Personne n’a lu le sublime: les visages de Jesse Kellerman, un des meilleurs polars que j’ai lu de longtemps??