Quelle est votre lecture du moment ?


#823

Je n’ai jamais lu Le choix de Sophie. Mais à vous lire, il est évident que je ne suis pas encore assez grande pour ça, alors je passe mon tour :grin:


#824

T’es excusée alors :stuck_out_tongue_winking_eye:


#825

Je viens de finir La Maison du Chat-qui-pelote de Balzac et j’ai beaucoup aimé ! Il s’agit d’une nouvelle ou court roman, qui inaugure La Comedie humaine. On y rencontre une famille de commerçants à la vie stricte et monacale mais tout de même sympathique par sa simplicité. L’histoire est plus précisément celle d’Augustine, la cadette, qui tombe amoureuse d’un jeune peintre aristocrate. Je n’en dis pas plus car je ne connaissais pas du tout l’histoire avant de la découvrir (depuis que @Pauline a mis en évidence ce que je déplorais sans pourtant m’en rendre compte, à savoir que souvent les préfaces de classiques spoilent éhontément, ben je ne les lis qu’après).
J’ai tout aimé dans ce texte : le style de Balzac, presque épuré comparé à d’autres de ses romans qui s’éternisent sur des descriptions ; la presque absence de références à son actualité, dont je me suis déjà agacée car je n’y comprenais rien ; l’histoire, tragique, qui m’a beaucoup fait penser à Une vie de Maupassant :heart_eyes: ; les personnages, tous extrêmement bien fouillés malgré le format du texte ; et les sentiments d’Augustine et de ses parents, qui m’ont paru si actuels…
Bref, un bon moment encore avec Balzac !


#826

J’ai lu hier, en à peine quelques heures, L’ami retrouvé de Fred Ulhman, que certaines ont peut-être lu à l’école, notamment. Je dis ça car c’est ma petite belle soeur qui devait le lire au collège et comme je l’avais qui m’attendait sagement sur ma table de chevet, ça m’a donné envie de le lire.
Je ne m’attendais pas à cette histoire (même si la quatrième de couverture raconte tout, tout, tout. C’est quand même dingue, ça ! Ils ont un problème avec les préfaces et quatrièmes de couverture ! :rage:).
Mais je n’ai pas trouvé le livre transcendant, comme dirait Cristina Cordula (oui, en étant à la maison toute la journée, je m’octroie quotidiennement, entre deux livres, ce moment de détente des neurones totalement affligeant).
C’est très bien écrit et le sujet est grave puisqu’il s’agit d’une amitié entre deux adolescents en Allemagne au moment où gronde et finit par éclater le nazisme. Mais je n’ai pas été plus remuée que ça (alors qu’en ce moment, il en faut peu !:baby:t3:).
Et chose qui m’a un peu agacée (j’ai pensé à @JessP), il y a quelques phrases en allemand et latin, non traduites, que je n’ai pas comprises alors que j’ai étudié les deux langues. Quel intérêt ??!!
Voilà. Bof. Pouet (@Jacmel :metal:).


#827

Ah, tiens, j’avais adoré L’ami retrouvé quand je l’avais lu il y a biiiiieeeen longtemps mais ça tenait peut être à ma sensibilité d’enfant (et là, CE N’EST PAS MOI QUI DERAILLE, c’était édité chez Flammarion ENFANT :innocent:). Je ne l’ai pas relu depuis…

Tu as lu Inconnu à cet adresse de Kressman?

Pouêt aussi. :yum:


#828

Nan, connais pas… Vais aller regarder, tiens


#829

J’avais beaucoup aimé Inconnu à cette adresse, très fort…
Vous avez lu La Trilogie Berlinoise, de P. Kerr ? Une approche différente et complémentaire du nazisme, de l’époque. C’est dense mais très bien mené.
J’ai terminé Un Père pour mes Rêves, Alan Duff, que je recommande chaudement. On y parle d’amours, de filiation et d’identité culturelle, de combats et de désillusion, et encore d’amours.
Du coup j’ai attaqué Lontano, JC Grangé, en prévenant mon Amoureux “je vais être indisponible pendant quelques temps”; addiction à la lecture + Grangé: le temps s’arrête: grin:


#830

La trilogie berlinoise est dans ma PAL !
Quant à Lontano, j’ai dû l’abandonner car :

  • je trouve que Grangé (dont j’ai dévoré tous les autres romans) utilise toujours le même schéma narratif et le même genre de personnages
  • j’ai rien compris à l’histoire mais j’ai un problème avec les livres de géopolitique, de crimes véreux etc… Je comprends pas tout et un crime de sang avec plein de sentiments (haine, vengeance) ou des gros psychopathes m’attire beaucoup plus…
    Bonne lecture en mode hibernation ! :bear:

#831

Je suis d’accord avec toi, son schéma est toujours le même, pour ne pas me lasser j’espace les lectures de Grangé. Malgré tout c’est toujours au moment où je me dis “pffff bon là, ce serait bien qu’il passe à autre chose…” que BAM!!! gros rebondissement de ouf! et puis j’aime bien la géopolitique et les complots!
Côté gros psychopathes, peut être que tu connais ceux de Dantec (enfin, La Sirène Rouge, Les Racines du mal, Babylon Babies, les suivants je n’ai pas pu le suivre, trop délirant, trop compliqué pour moi) et plus récemment, Carrisi (le Chuchoteur c’est la classe, Le Tribunal des Ames, c’est tu top niveau)
Par contre j’ai plus de mal avec les polars/thriller américain, impossible d’accrocher, je pense que c’est par manque de connaissance générale sur le fonctionnement des States, je n’ai pas les codes, ça viendra peut être…


#832

Je ne connais pas Dantec, je note :wink:


#833

Instant What the fuck du jour : dans les livres que j’ai acheté à Emmaus, il y en avait un avec un gros chewing gum dégueu collé au dos de la couverture :rolling_eyes: (je ne l’avais pas vu :tired_face:)


#834

Je viens de terminer Trop humains de D.Westlake (c’est moi qui délire, ou il faudrait ouvrir un fil juste sur D. Westlake :thinking: ?)…C’est drôle rien à redire dessus.
Mais alors pourquoi suis-je autant déprimée à sa lecture??? (notez que cela peut n’avoir aucun rapport avec le livre, mais d’expérience, une déprime sans raison identifiable provient souvent de ce que je suis en train de lire).
Une idée trop proche de ce que j’écris et donc ça m’énerve? Ouais, sans doute, mais il n’y pas que ça…

Bref.
Nous sommes à l’aube des années 90, peu de temps après Tchernobyl, Dieu en a assez des humains (logique) et dépêche sur terre un ange pour s’en débarrasser.
Loin de faire simple, l’ange met au point un plan assez délirant (je ne l’ai pas vu venir à l’avance, ce qui en soi est déjà assez rare) pour ce faire, et pour se débarrasser d’un sous fifre luciférien, adepte lui de laisser le monde, et surtout ses humains en paix.

Drôle.
Mais déprimant. Déprimant. Déprimant.

Je dois impérativement trouver un truc pour aller mieux. :rolling_eyes:


#835

Non, tu ne délires pas… Je compte bien me taper toute la série des Dortmunder et plus si affinités…


#836

Je vais dans une librairie pour acheter un livre sur Platon quand je vois des piles de livres de poche d occasion à 1 euro… :sunny:
Et là, " 10 petits nègres" me saute dans les bras … :wink:
Vous avez tant et tant parlé. … que je n ai pas pu résister :blush:

On est bien d accord… c est de votre faute! Pas de la mienne… :smile:


#837

Il semblerait plutôt que ce soit la faute du livre, s’il t’a sauté dans les bras :smile:


#838

@Choubidou, C’est définitivement de la faute du livre!

Je poursuis ma (désastreuse) politique du combattre le mal par le mal, et ai décidé de relire La servante écarlate de M.Atwood…Un autre titre qui n’a pas du tout le même effet avant et après la maternité :fearful:

Oh misère, je me demande ce que je pourrais lire de pire après :dizzy_face:


#839

Je déclare ouvert la grand période de la panne de lecture. Je n’ai pas avancé dans le “classique du mois” et j’avance un peu plus mais pas top top sur mon autre roman… Dur dur


#840

Peut être en essayer d’autres ? :wink:

Dans ces cas là, je repars dans mes chéris (Les misérables, Harry potter, jane eyre, jasper fforde) ou dans des polars :slight_smile:

Ce qui m’amène à la question suivante…que vais-je bien pouvoir trouver pour sortir de mon marasme :thinking: ?


#841

Courage, quand ça m’arrive, c’est la grosse déprime…
J’ai reçu aujourd’hui Les Transparents du concours Metailié organisé par Exploratology et j’ai super hâte de le lire !


#842

ha non mais là ça ne vient pas des livres, j’ai juste “pas envie” en fait. Même lire ma carte de groupe sanguin ça m’a gonflée