Quelle est votre lecture du moment ?


#1043

Manderley for ever de Tatiana de Rosnay. Voici un livre que j’avais très envie de lire depuis sa sortie: la biographie de Daphné du Maurier, l’autrice de Rebecca par l’auteur de Elle s’appelait Sarah :smiley:

Et bien… les débuts ont été plutôt difficiles! :cry: J’ai trouvé que la forme, ni vraiment une biographie (malgré un vrai travail sur les sources), ni vraiment un roman, avec des chapitres et des phrases courtes, n’allait pas avec le fond (le premier tiers de la vie très privilégiée de l’écrivaine). J’ai eu l’impression d’une chronique, d’une succession d’évènements avec quelques fois des passages détaillés avec les sentiments de Daphné (roman ou biographie???).

Et puis, soit je me suis laissée prendre par l’histoire, soit le fond et la forme s’accordait mieux, soit je me suis habituée, mais j’ai dévoré la deuxième partie du livre, qui met en parallèle la vie de l’autrice et l’écriture de ses livres. Après un début de vie relativement conventionnel (et riche, et bourgeois, et d’un milieu culturel très favorisé), on suit une femme très libre, complètement vampirisée par ses histoires et son cher Manderley!

Bon forcément, j’ai maintenant très envie de lire TOUS les livres de du Maurier… j’ai d’ailleurs commencé à la suite Le Bouc émissaire. :innocent:


#1044

J’ai découvert Tatiana de Rosnay avec ce livre: “Manderley for ever”…
ça m’a donné envie de lire Daphné du Maurier ( ce que je n’ai pas encore fait ) mais aussi Tatiana de Rosnay. Depuis, je crois que je les ai tous lus… j’ai été particulièrement marquée par “elle s’appelait Sarah”… histoire bouleversante, qui m’a hantée longtemps …


#1045

Coucou! je viens de terminer dans l’intérêt de l’enfant de Ian Mac Ewan…conseillé par ma libraire …
j’ai adoré: pourtant, le quotidien d’un juge , au début je ne pensais pas que ça me plairait … mais là, l’histoire est passionnante : l’héroïne (la juge, donc ) doit décider si des parents ont le droit de refuser une transfusion sanguine qui pourrait sauver la vie de leur enfant , au nom de leur religion. Et en fait, cet enfant, qui en fait est un jeune homme ( 17 ans) va jouer un rôle très particulier dans l’histoire… très beau, très raffiné ( on évolue dans un milieu universitaire, avec de la musique classique…) mais aussi très émouvant… un personnage de femme complexe, bien pensé…


#1046

Je suis dans une série de titres déjantés et qui me rappellent le malaise que j’avais eu en lisant Fuckwoman de W.Collins à l’époque :
1- Il y a des auteurs dans la tête desquels je ne voudrais pas vivre (Brussolo par exemple)
2-Il y a des auteurs qui écrivent sous acide (et ça se concentre très curieusement beaucoup autour des seventies :thinking:)

J’ai fini Dolly de Orly Castel-Bloom, et je ne cracherai pas sur une psychanalyse derrière pour surmonter le choc. Et je n’exagère pas. J’ai bien cru vomir parfois. En fait, je ne comprends pas comment j’ai pu ne pas vomir.
C’est inénarrable. D’abord parce que c’est déjanté et ensuite parce que même une synthèse serait atroce à lire (et des mamans et jeunes mamans passent sur ce forum, je NE veux PAS leur faire lire ça). Bref.

Et, dans un genre très différent, je suis en train de finir Oreo de Fran Ross. C’est très drôle, une écriture richissime, tant en terme de style, de vocabulaire, que de création littéraire, mais, au-delà de ça, je suis régulièrement mal à l’aise (et c’est là que je rejoins Fuckwoman) tant devant la violence étrangéïfée (ça néologise à tout va sur 300 pages, je peux bien me lâcher!) que devant le très fragile équilibre entre détruire les préjugés raciaux et foncer dedans (même s’il n’y aucun doute sur la direction du livre, la première). C’est l’histoire d’une jeune noire juive (que je verrai très bien incarnée par la Pam Grier de la plus grande époque Blackxploitation), qui recherche son père à New York. C’est VRAIMENT hilarant. Mais vraiment dérangeant aussi.

NB : il y a quelques mois, était sortie des archives le fait qu’une autrice de romans policier actuelle très connue avait, enfant, était condamnée pour tentative de meurtre sur sa mère …vous souviendriez-vous de ça? Je ne retrouve plus son nom…


#1047

Je voulais vous parler de Ciel d’acier,de Michel Moutot, que j’ai lu il y a quelques jours… jamais entendu parlé avant, trouvé par hasard chez un bouquiniste. et alors, c’était passionnant:
Déjà, ça parle des indiens d’Amérique, et moi, depuis que j’ai lu La trilogie navajo de Tony Hillermann, il y a très longtemps, tout ce qui concerné les indiens ( enfin, les “Native américan”) et bien, je dévore.
Bon, bref, ces indiens là sont canadiens, en fait de la tribu des Mohawk et sont ceux qui depuis des siècles sont embauchés pour construire les plus hautes tours des Etats Unis parce que, dit la légende" ils n’ont pas le vertige" ( bon, dans le livre, on se rend compte que ce n’est pas tout à fait vrai…)
Donc, là, on part de l’effondrement des tours jumelles le jour de l’attentat du 11 septembre. Les membres de la tribu ont participé à sa construction, et vont être appelés pour aider à la déconstruction, pour dégager les victimes… Cela permet de remonter au temps de la construction de plusieurs immeubles, et on suit cette famille d’indiens Mohawk sur plusieurs générations, pendant qu’ils participent à l’édification de ponts, d’immeubles, de tours…
Bon, ça ne parle pas que de chantiers, de vis et de boulons, il y a aussi des histoires humaines derrière, les descriptions des coutumes, et l’on voit comment cette tribu a fait pour être la seule tribu indienne à avoir trouvé une place, à s’intégrer dans les Etats Unis modernes. un gros bouquin, qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.


#1048

Dans ma wish-list depuis un moment! Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer :persevere:


#1049

Tu penses peut-être à Anne Perry ?
Elle a assassiné avec son amie la mère de cette dernière en 1954 en Nouvelle-Zélande (ça a donné lieu au film de Peter Jackson Créatures Célestes avec Kate Winslet)


#1050

Ouiiii! Merci! Ca n’arrêtait pas de tourner dans ma tête!


#1051

Coucou tout le monde !
je vais à Amsterdam pour quelques jours fin mai, et j’aime beaucoup lire des livres se passant dans les lieux que je vais visiter juste avant de partir, ou pendant mon séjour…
bon, j’ai déjà prévu de relire le journal d’Anne Franck, puisqu’il est prévu qu’on aille visiter “la maison d’Anne Franck”… et j’ai déjà lu la jeune fille à la perle, qui, dans mes souvenirs, se passait en Hollande.
Sinon avez vous des idées de romans se passant à Amsterdam, ou en Hollande en général ?
merci d’avance !


#1052

Hérétiques de Léonardo Padura, issu d’un abonnement Exploratology, dont une partie se situe chez Rembrandt, mais que tu as peut-être déjà lu.


#1053

ouah ! ça c’est de la réponse rapide !
non, je ne connais pas… j’ai dû rater cet abonnement … je le cherche au plus vite !
merci Jess !


#1054

Après Dérive Sanglante et le Maine, j’embarque pour l’Alaska, avec Le Grand Marin (C. Poulain), depuis trop de mois en attente. Quelqu’un l’a lu parmi vous? en tous cas, prometteur ! Côté Classique je piétine avec son Excellence Eugène Rougon…


#1055

Lu dès sa sortie… j’ai adoré et j’ai surtout été impressionné par le courage de cette femme… Moi qui rêve de partir un jour à l’aventure, je peux te dire @Adl que cette lecture m’a fait rêver (et souffrir) quelques temps!


#1056

Tapply a eu un impact désastreux, je suis repartie en lecture doudou-chuis fatiguée et donc j’alterne des Tapply (je viens de finir Dark tiger et je garde L’habit ne fait pas le moine sous le coude) et Jean d’Aillon (oui, j’ai honte), avec une aventure de L.Fronsac (la malédiction de la Galigaï, vraiment pas terrible) et la trilogie nettement plus intéressant de la Guerre des trois Henry (ma période favorite de l’histoire de France, en secret, je suis amoureuse de Henri de Navarre depuis mon adolescence :blush:). Sympa pour passer le temps, mais bon dieu que les intrigues sont capillotractées!!! On en comprend tout dès le début du premier tome de la trilogie! Je suppose que c’est une façon pour l’auteur de flatter le lecteur (voyez comme vous êtes intelligents), mais personnellement je suis TRES hostile à la flagornerie bas de gamme.
Enfin, dès qu’on me met Henri (le seul, le vrai) quelque part, pas moyen, je le lis :sweat_smile:

NB: Ca date de mon enfance en fait : Les aventures de la Chevalière de Andrée Hodeir qui est LE livre de mon enfance (seulement deux livres d’écrits hélas :sob:). Et qui n’est pas amoureuse, ou à minima en adoration devant, elle, n’est pas humain :confounded:

NBB: Bon aussi La nuit des dragons de Sigrid et Fred Kupferman, une vraie bible à lire et relire…En fait, les livres atrocement tristes, ça date de ma petite enfance :laughing:


#1057

Je suis passée complètement à côté de Dans la forêt de Jean Hegland. J’étais pourtant terriblement impatiente de le lire suite à l’avis enthousiaste de mes deux libraires-meilleurs-du-monde (avis partagé par le plus grand nombre sur internet).

Dans une Amérique qu’une crise, dont on ne connait pas la nature, a privée d’électricité, d’essence, de téléphone et de tous les moyens de production et de consommation modernes, deux soeurs de 17 et 18 ans se retrouvent isolées dans leur maison, perdue dans la forêt.

Le sujet du roman est au moins double, avec d’une part la question de la survie, d’abord quand elles sont persuadées que tout reviendra plus ou moins vite à la normale, puis quand elles se rendent compte qu’il faudra certainement accepter une autre vie que celle qui semblait les attendre, et d’autre part la relation en quasi huis-clos entre les deux soeurs, dans un contexte loin d’être agréable. Par ailleurs, le livre amène forcément à se poser des questions quant à la société “de consommation” telle qu’on la connait et sur ce que l’on ferait à leur place pour survivre.

L’écriture est fluide et j’ai vraiment bien aimé la façon dont les extraits d’encyclopédie sont insérés et viennent nourrir le récit. Et comme on est chez Gallmeister, la nature est omniprésente et magnifiquement rendue.

Mais j’ai trouvé certaines péripéties/rebondissements parfaitement inutiles et même carrément gênants, comme s’il fallait absolument qu’il se passe quelque-chose. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, à vraiment les comprendre; la fin en particulier me laisse complètement perplexe! :thinking:


#1058

C’est marrant, ça me fait penser à Un hiver aux arpents, un tome d’une série que je lisais ado (une fratrie isolée dans une ferme par une tempête de neige).

Alors vu qu’en ce moment je n’arrête pas de faire référence à des livres que j’ai lu enfant, j’ai plusieurs hypothèses :
-La vieillesse : je régresse jusqu’à l’enfance
-J’ai lu des livres géniaux enfants et la fatigue les fait remonter à la surface

  • Les auteurs ont lu les mêmes livres que moi et s’en sont inspirés

Pour celles et ceux qui cocheraient la première case


#1059

@Alia, je te conseilles Hérétiques en effet, si tu comptes aller voir la maison Rembrandt (ce que je ne peux que te conseiller également!!! En plus on peut s’y initier à la gravure, c’est super sympa)


#1060

merci Jacmel !
Je suis justement en train de faire les réservations des billets “coupe file” pour les visites, et j’ai réservé la visite de la maison Rembrandt, avec en effet l’initiation à la gravure ! ça m’a l’air super, j’espère que ça plaira à toute la famille ( les ados peuvent être pénibles, parfois …) ! J’ai bien sûr réservé aussi pour le musée Van Gogh ! Bon, par contre, pour la maison d’Anne Franck, plus de places… On verra si on peut en avoir sur place ( mais nous sommes 5…)
et ma Bibliothèque préférée m’a informée hier qu’Hérétiques arriverait en début de semaine prochaine … donc je l’aurai pour partir ! et je serai bien dans l’ambiance !


#1061

Jacmel, j’ai lu cette semaine chocolat amer, dont tu avais parlé, et j’ai beaucoup aimé …
j’ai aimé cette histoire de femmes rebelles dans une famille si traditionnelle ( Tita,si douce mais déterminée, mais aussi le personnage de Gerdrudis qui m’a fait beaucoup rire)… et effectivement, faire la cuisine pour les autres, c’est donner de l’amour, ça me parle complètement, moi qui passe mon temps à mitonner des petits plats pour mes amours.
ça m’ a fait penser à un livre que j’ai eu pour Noël, la cheffe, roman d’une cuisinière de Marie Ndiaye, dans lequel , forcément, l’héroïne n’arrête pas de cuisiner…
et aussi au “** restaurant de l’amour retrouvé**” de Ito Ogawa, que j’avais lu il y a quelques temps,qui m’avait donné envie de me précipiter dans un restaurant japonais au plus vite.
Bon, le problème, c’est que ça m’a donné faim, et envie de cuisiner, avec toutes les recettes de Tita( Bon, elles ont l’air un peu compliquées, quand même)… donc là je vous quitte car je retourne à mes fourneaux.:slight_smile:
je me disais qu’on pourrait peut-être faire une nouvelle rubrique lecture et cuisine, non ? qu’en penses tu ?


#1062

Deux romans que j’ai adoré et qui se répondent bien en effet!