Quels livres lisez-vous en cas de coup de mou ?


#101

Depuis que @Jacmel nous a annoncé la sortie de la suite des Suprêmes, j’ai résisté comme une folle pour ne pas l’acheter, alors même qu’il était mis en avant dans ma sublissime petite librairie dijonnaise. Je sais, je suis héroïque! :muscle:

Mais quand il a été littéralement poussé entre mes mains, sans que je ne demande rien, il m’a fallu environ 24h avant de me plonger dedans (le temps de finir le livre en cours, quoi :sweat_smile:).

Et encore une fois j’ai passé un très bon moment de lecture, très doux et bienveillant, malgré les sujets abordés, qui ne sont pas toujours faciles.
Voici un livre qui nous parle de trois femmes noires de 60 ans, amies depuis le lycée, de leur vie de couple, chacune ayant eu un parcours un peu différent, de leur sexualité, parfois débridée, de leur vie familiale entre grands enfants indépendants et vieux parents parfois un rien casse-pied, de la réalisation de leurs rêves, mais aussi de marijuana thérapeutique, d’alcoolisme et de drogues dures, de violence, bref, de la vie qui passe, dans ce qu’elle a de meilleure et de moins bien.

Un des fils narratifs aborde de façon très sensible la question du genre, sans faire dans l’angélisme (l’ado en question a été salement rejeté par sa famille) ni dans le pathos (malgré ses blessures, sa vie d’adulte semble le rendre heureux tel qu’il est).

Et surtout, voilà des années que j’attends de lire un livre qui parle d’homosexualité (le fils d’une des héroïnes est homo) sans que cela ne soit le sujet du livre, ni que ce soit un sujet en fait. Son fils est homo, il a un compagnon, mais c’est mentionné comme on dirait qu’il est grand et mince. Bref, c’est une caractéristique, pas un problème et ça fait du bien!


#102

Enième séjour à l’hôpital, gépa anvyyyyyyyyyyyyyy …Je n’avais rien à lire, du coup j’ai emmené 2666 de Bolano.

2666

Ce livre double le poids de mon sac. Véridique.


#103

Des fois, une liseuse, c’est pas mal :wink:
Bon courage (et bonne lecture! Ce livre me fait peur…)! :kissing_heart:


#104

Début août, après des mois d’attente, voici qu’un nouveau Jasper Fforde est enfin arrivé entre mes mains (des années en fait : novembre 2014, si j’en crois l’historique de mes commandes :scream:).

Résultat de recherche d'images pour "early riser fforde"

Early Riser raconte l’histoire d’un monde dans lequel les hommes hibernent 4 mois par an en raison d’un froid intense (notre ami Jasper n’est pas homme à surfer sur la vague du réchauffement climatique). Et pour cela, la société tout entière doit s’organiser pour assurer la survie des hibernants: gavage intensif pré-hibernation, urbanisation à base de résidences-dortoirs et bien évidemment, des veilleurs qui s’assurent que tout se passe bien pendant le grand sommeil collectif, durant lequel, bien évidemment, l’intrigue prend place (les veilleurs n’étant pas les seuls à veiller…).

J’ai retrouvé avec grand plaisir tous les ingrédients des romans de l’auteur :star_struck:: personnages loufoques, situations cocasses, dialogues savoureux, idées, grandes ou petites, complètement folledingues, le tout agrémenté d’une vilaine grosse entreprise en situation de monopole, de quelques personnages imaginaires et d’un soupçon d’enquête.

Mais ce qui m’a le plus émue, ce sont les remerciements, dans lesquels l’auteur s’adresse en premier lieu à ses lecteurs, les remerciant pour leur fidélité et leur patience durant ce qu’il nomme son “hiatus créatif” :hugs: :heart_eyes: (ah, ce n’était donc pas seulement une impression de Fforde-addict ce sentiment d’attente interminable!! :innocent:). Il espère pouvoir repartir sur son rythme de croisière d’un livre par an. Yeah! Plock! :tada:


#105

Heureusement que je l’avais aussi vu que Bolano n’a pas tenu deux jours

Qu’est ce qui te fait peur exactement?

Si c’est la longueur : franchement il est passionnant et se lit facilement tant on accroche bien. Il adopte des rythmes assez différents entre les 5 livres du livre (parties si vous préférez), parfois une nonchalance très agréable, presque Proustienne, qui amène à rêvasser toutes les deux pages ; parfois un rythme déjanté et épileptique comme ses personnages ; parfois un rythme intense, étouffant pour la partie la plus violente, etc… c’est vraiment un bon moment.

Si c’est la violence : un livre sur les 5 est à la limite du soutenable, mais cela ne vient pas de lui hélas mais bien de ce dont il parle (les féminicides de masse dans le nord du Mexique depuis une dizaine d’années). L’insoutenable est dans la répétition sans fin des meurtres. Mais c’est aussi ce qui met le lecteur dans l’ambiance suintante des lieux. Les personnages sont à la fois ultra réalistes (machisme et homophobie à tout va) et complètement surréalistes (d’ailleurs Duchamp passe par là).

Bref, j’ai aimé :slight_smile:


#106

*en mode troll

Sinon, en cas de coup de mou, je re-regarde Main Hoon Na (ce que je fais ce soir là ), un mélange hautement improbable et parfaitement réussi (à mon sens) de 6 ou 7 genres très différents de films en un seul…:smiling_face_with_three_hearts:

A la base je devais regarder La vie est belle mais je ne retrouve pas le DVD. :confused:

3073582755_1_29_ToI153SX


#107

La longueur en partie, je pense, c’est quand même un sacré pavé! L’image que je m’en fais aussi, le côté 'il faut l’avoir lu!"… mais bon, t’as gagné, maintenant, j’ai vraiment envie de le lire (et je l’ai au format numérique :innocent:)


#108

Je ne pense pas que beaucoup beaucoup l’aient vraiment lu …
Et je ne crois pas vraiment aux livres "qu’il faut avoir lu ". Je dirais Halte à la culpabilisation des lecteurs.trices !

Par contre, j’ai vraiment aimé 2666 , donc oui je le conseille :wink: J’ai juste moins aimé le dernier livre (les 300 dernières pages environ).

Et je n’ai TOUJOURS pas lu Voltaire. Et je m’en fiche.

#thuglife


#109

*hors sujet livres, in sujet coup de mou

Oh my! Que j’aurais aimé voir le film Sierra Burgess is a loser (Netflix) durant mon adolescence!

Teen movie reprenant les codes de Cyrano et de Marivaux, mais qui finit bien (ben oui c’est un teen movie américain tout de même !) avec une actrice principale solaire (comme un tournesol).

*fin du hors sujet livres, in sujet coup de mou


#110

je l’ai justement regardé ce week-end : et j’ai pensé la même chose : et je le conseille à toutes les mamans d’adolescentes !