Quels livres lisez-vous en cas de coup de mou ?


#101

Depuis que @Jacmel nous a annoncé la sortie de la suite des Suprêmes, j’ai résisté comme une folle pour ne pas l’acheter, alors même qu’il était mis en avant dans ma sublissime petite librairie dijonnaise. Je sais, je suis héroïque! :muscle:

Mais quand il a été littéralement poussé entre mes mains, sans que je ne demande rien, il m’a fallu environ 24h avant de me plonger dedans (le temps de finir le livre en cours, quoi :sweat_smile:).

Et encore une fois j’ai passé un très bon moment de lecture, très doux et bienveillant, malgré les sujets abordés, qui ne sont pas toujours faciles.
Voici un livre qui nous parle de trois femmes noires de 60 ans, amies depuis le lycée, de leur vie de couple, chacune ayant eu un parcours un peu différent, de leur sexualité, parfois débridée, de leur vie familiale entre grands enfants indépendants et vieux parents parfois un rien casse-pied, de la réalisation de leurs rêves, mais aussi de marijuana thérapeutique, d’alcoolisme et de drogues dures, de violence, bref, de la vie qui passe, dans ce qu’elle a de meilleure et de moins bien.

Un des fils narratifs aborde de façon très sensible la question du genre, sans faire dans l’angélisme (l’ado en question a été salement rejeté par sa famille) ni dans le pathos (malgré ses blessures, sa vie d’adulte semble le rendre heureux tel qu’il est).

Et surtout, voilà des années que j’attends de lire un livre qui parle d’homosexualité (le fils d’une des héroïnes est homo) sans que cela ne soit le sujet du livre, ni que ce soit un sujet en fait. Son fils est homo, il a un compagnon, mais c’est mentionné comme on dirait qu’il est grand et mince. Bref, c’est une caractéristique, pas un problème et ça fait du bien!