Votre avis... Sur tous les livres depuis septembre ? :D


#1

Quand je me rends compte que je n’ai pas lancé le topic des abonnements depuis des mois… —> https://media.giphy.com/media/LJPfWhMCs9Rks/giphy.gif

Alors on va faire comme ça : quel est le livre qui vous a le plus plu et celui qui vous a le moins plu, de L’Oiseau Canadèche jusqu’aux Bois de Sawgamet, en passant par La vierge froide et autres racontars, Obia, California Dream et Sainte Caboche ? (on peut aussi citer les livres des Bonheur de Lecture :wink: )

Au plaisir de vous lire!


#2

Coup de coeur pour:

  • Obia, merveilleuse découverte de la Guyane (pas forcément le côté le plus touristique cependant :worried:) avec comme très joli prétexte une histoire policière qui m’a baladée du début à la fin! :joy: J’ai bien envie de découvrir les autres titres de l’auteur.

  • California Dream, dans lequel je me suis complètement immergée malgré le tragique du sujet. J’ai vraiment aimé la forme qui laisse planer le doute entre réalité et imaginaire.

J’ai bien aimé les Bois de Sawgamet. En effet, il y a un peu de Gilead dans ce livre que j’ai pourtant vraiment préféré, à la fois pour son ambiance glaciale et le côté “réalisme magique” venu du froid.

Par contre, je n’ai pas vraiment accroché à L’oiseau Canadèche ou à La Vierge froide et autres racontars.


#3

@JessP Alors ça va on s’en sort plutôt bien si j’en crois ton classement! :slight_smile:


#4

Serait-ce parce que L’oiseau canadèche et La vierge froide et autres racontars sont, pour le premier, un roman tout court et, pour le second, un recueil d’histoires ? Car je sais que tu aimes les gros pavés… Moi aussi d’habitude mais là j’ai beaucoup aimé les deux qui m’ont fait bien rigoler. Bon, par contre, Monsieur Canadèche (me souviens pu son nom), faudra nous dire quelle herbe tu as fumé pour écrire la fin…


#5

Il est possible que ce soit une des raisons, en effet. Mais récemment, j’ai bien aimé les nouvelles du recueil Les contes du Far West de O.Henry.

Je n’ai pas du tout réussi à me mettre dans l’Oiseau Canadèche, je suis restée spectatrice, en périphérie, tout le long. Au contraire, je me suis laissée complètement emportée par Obia et California Dream, et ce, quasiment dès le début.


#6

C’est vrai que ça fait longtemps qu’on n’écrit pas sur notre avis sur les livres !!
Obia : Mon préféré dans la liste ! J’adore ce type des livres intrigant, avec surprises et sans envie de le laisser de côté. Aujourd’hui même j’ai vu un petit documentaire qui m’a rappellé au livre. Pour si vous voulez le voir (https://www.msn.com/fr-fr/video/actualite/vidéo-saint-laurent-du-maroni-porte-dentrée-clandestine-vers-la-guyane-française/vi-AAvdhuk?ocid=spartandhp)
California dream : J’ai dû relire des chapitres pour comprendre et suivre l’histoire et le personnage, et même en quand je l’ai fini je ne savais même pas si j’avais tout bien compris. Mais en sachant que c’est une histoire vrai ça donne a réfléchir sur beaucoup des enfants qui souffrent à cause de la guerre…
La vierge froide et autres racontars et Sainte Caboche j’ai bien aimé. Pour le premier je dois dire qui m’a beaucoup transmis de sentiment, tristesse, joie et je ne sais pas vous mais j’avais trop envie de vomir dans une partie du livre… XD


#7

Avec mon abonnement Bonheur de lecture ou “double ration grosse gourmande” de cet été, j’ai également eu:

  • Née contente à Oraibi de Bérangère Cournut, aux éditions Le Tripode. Comme d’habitude avec cette maison d’édition, la qualité est vraiment top et il y a ici à la fin un petit cahier de photos qui permet de bien contextualiser le propos. Je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, par contre j’ai découvert avec plaisir la civilisation hopi (des amérindiens d’Arizona, qui ne vivent pas dans des tentes, n’ont pas de plumes sur la tête et ne scalpent pas de cow-boys :astonished: Lucky Luke est un menteur!).

  • Avec Le voleur de temps, de Tony Hillerman, on poursuit la découverte des civilisations amérindiennes actuelles et passées, cette fois au travers d’un roman policier. C’est tout à fait le genre de livre que j’ai appris à aimé (un policier prétexte à la découverte d’un nouveau monde, cf Obia :heart_eyes:) et c’est pourquoi ma déception a été grande: j’ai vraiment eu l’impression d’un immense gâchis en raison de problèmes de vocabulaire, grammaire, de phrases bancales, de maladresses, de répétitions horripilantes de certains mots (peut-être en partie un pb de traduction mais quoi qu’il arrive, pour moi, l’éditeur a mal fait son job). Bref, impossible pour moi de laisser ça de côté pour apprécier le fond. :disappointed_relieved:

  • Dans Histoire d’un chien mapuche de Sepulveda, on reste avec les amérindiens, mais on passe au Sud. Tout d’abord, l’édition “grand format” illustrée de chez Métailié est vraiment superbe! Ensuite, ce joli petit conte est centré sur la vie d’un chien (le…narrateur!) et sa relation avec son premier maître, un indien mapuche, qu’il est amené à retrouver après des années de séparation dans des circonstances difficiles. J’ai tellement aimé l’écriture et l’ambiance que j’ai enchainé avec “Le vieux qui lisait des romans d’amour” qui se trouvait dans ma PAL. :innocent:

Vous connaissiez la période “bleue” de Picasso? Et bien je crois bien que notre @marjorie-founder a traversé une période “amérindienne” :wink:


#8

@Ester Merci pour le lien vers le docu, c’est chouette!

Décidément Obia a été fédérateur! :smiley: Faudrait peut-être aussi que je mette plus de polars, non ? :slight_smile:

@JessP Je réponds rapidement sur ma période amérindienne haha : oui, effectivement, j’avais l’impression que c’était du hasard, mais peut-être inconsciemment j’ai été attirée par ce thème… D’ailleurs j’ai pioché récemment Kuessipan en pré-liste : je ne pense pas que ça ira dans les abos (trop non-conventionnel comme écriture) ; mais je crois que je suis pas complètement sortie de ma période! :joy:

Je traverse en ce moment une période familiale : après Les bois de Sawgamet, K. , le livre de février… J’ai complètement craqué pour un roman génial (d’une maison d’édition canadienne par ailleurs) sur un drame dans une famille d’afro-américains dans les années 60. J’espère que je trouverai autre chose de bien d’ici la fin de la semaine prochaine, parce que même si le livre est génial, je crois que ce serait bien de changer de sujet :joy:


#9

J’ai adoré ce livre!!!


#10

@Jacmel bah voyons!

Bon, petite info avant-première : on aura bien de nouveau de la lecture sur les Indiens d’Amérique :smiley: Je ne sais pas quand pour le moment (et plutôt pour les Bonheur vu le prix du livre -_- ) mais je ne suis pas sortie de ma période ^^


#11

Il faut croire que ça me plait aussi: je viens de terminer Jeu Blanc de Richard Wagamese et Le dernier des mohicans (dans la superbe édition Gallmeister) m’attend dans ma PAL :smile:


#12

Je viens juste de terminer La vie volée de Jun Do d’Adam Johnson et waouh :heart_eyes:

600 pages d’un roman sur la Corée du Nord contemporaine qui sont passées à toute vitesse. Dans une première partie, on suit les péripéties de la vie de Jun Do, enfin, de la vie que le Cher Dirigeant lui prête et dirige à sa guise, plus ou moins directement. Dans la seconde partie, Jun Do “remplace” le commandant Ga (littéralement: on garde la même vie, le même nom, on change juste la personne) et l’action se passe au plus près du pouvoir. En raison de sa forme, le récit est entrecoupé d’annonces obligatoires du Régime, cette 2e partie m’a donnée la même impression de flou entre “réel” et histoire dans l’histoire que California Dream.

Le régime et le dirigeant que décrivent ce livre sont complètement fous, révoltants, horribles, absurdes et ce même si cela n’était vrai qu’à 50%. Comment peut-on faire subir cela à tout un peuple? C’est plus une secte géante dotée d’un super gourou qu’une nation (et ça fait peur).

Ce roman, malgré des passages très durs, est tout de même agréable à lire (alors que je suis d’habitude très sensible à toute forme de violence), l’absurdité totale de certains passages venant alléger un peu l’atmosphère générale.

Bref, lisez-le.


#13

:relaxed: trèèèès contente que ce livre ait plu…Comme California Dream d’ailleurs :yum:

Quand à Née contente à Oraibi, c’était un gros coup de coeur de mon côté, autant pour des raisons de style, de contenu que de mythologie d’ailleurs (vu que j’ai trollé @marjorie-founder à 3h du mat à son sujet :sweat_smile: )


#14

Obia terminé (oui oui, je sais, j’ai du retard…mais j’ai lu d’autres trucs :yum:) WAOUH!!! en plus d’être un très très bon polar ce sont des cours d’histoire et de géographie, de sociologie et d’anthropologie , très bon choix!


#15

Tu me donnes envie de le relire! :joy:
Ou d’en découvrir d’autres, il me semble qu’il s’agit d’une série :innocent:

@marjorie-founder tu devrais montrer ce genre d’extraits du forum aux éditeurs et demander une commission :stuck_out_tongue_winking_eye:


#16

Haha! Ca m’arrive d’envoyer à mes interlocuteurs les commentaires sympas, et ils sont super contents :slight_smile: En tout cas super contente qu’Obia remporte vos suffrages (mais bon, c’est un peu comme Dérive Sanglante, j’aurais du mal à imaginer qu’on puisse dire que c’est mauvais :joy: )

@JessP Sinon il se peut qu’un des livres dont tu aies parlé se retrouve dans un abonnement très prochainement!!! Je devais découper l’abo en deux livres, et l’un d’entre eux était plus dispo, donc j’ai pensé à ce livre que tu avais évoqué, que j’avais lu aussi, mon bibliothécaire aussi et euh voilà. Bon, mystère mystère!!! :smiley:


#17

Aaaaaah @marjorie-founder ! Maintenant t’es obligée de m’envoyer un mail ou un MP!! :joy:
S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait :pray:


#18

Tu veux pas garder le suspense ??? :stuck_out_tongue:


#19

Je pensai que c’était un livre que j’avais déjà lu, du coup, tu me mets le doute, là…:thinking:
Bon inutile que j’aille fouiller partout sur le forum: j’y suis tellement bavarde que j’ai bien dû déjà mentionner au moins une bonne centaine de livres…:roll_eyes:
Et euh, sinon, c’est quand le “très prochainement” qui mettra fin au suspens?:innocent:


#20

Si si tu l’as déjà lu le livre :wink:
Haha je t’écris!