Votre avis... Sur tous les livres depuis septembre ? :D


#21

Est ce que d autres personnes du forum ont difficile avec le livre de l abonnement de février? :neutral_face:
J ai l impression d être un extraterrestre tellement j en ai entendu du bien ici.

J ai vraiment difficile à rentrer dedans (même après 400 pages)
Je trouve les tournures de phrases, paragraphes et passages de scène à l autre vraiment pas toujours clairs…

J ai l impression de passer à côté d un livre génial :frowning:


#22

C’est lequel le livre de février parmi tous ceux mentionnés dans ce post? :smile:
Après, on n’a pas non plus toutes la même sensibilité et on n’apprécie donc pas toutes les mêmes choses, mais oui, c’est rageant d’avoir l’impression de passant à côté de qqch de génial!
Et petit secret: je crois bien que ce forum n’est composé que d’extra-terrestres
:shushing_face: :space_invader: :joy:


#23

Même question : de quel livre s’agit-il? :grin:


#24

Le gros pavé de 800 pages…


#25

L’art de la joie de Goliarda Sapienza? :heart_eyes:
Ah, oui, c’est vrai que c’est dommage, surtout si tu en es déjà à la moitié…

Mais en effet, je crois me souvenir (je l’ai lu il y a déjà qqs temps) avoir aussi été déconcertée par certains passages du “je” au “elle” d’un paragraphe à l’autre et d’avoir trouvé qu’il y avait un petit “ventre mou” au milieu du livre (mon dieu, @Pauline ne voudra plus jamais me parler après ça :disappointed_relieved:).

Mais le personnage de Modesta est tellement solaire, engagé, entier, vivant que cela ne m’a pas vraiment dérangée au final.

Si vraiment ça ne passe pas, tu devrais peut-être faire une pause et le reprendre plus tard ou le lire en parallèle d’autres livres plus courts?
Mon avis est qu’il vaut vraiment le coup d’être lu et de s’accrocher mais même si tu décides de ne pas le terminer, tu gardes le droit de venir ici :smile:


#26

Ouf! :rofl:


#27

Moi aussi je lui ai trouvé quelques longueurs au milieu donc, allez, je te pardonne :stuck_out_tongue_closed_eyes: (mais l’ensemble m’a tellement touchée que je passe totalement outre ces petits défauts - surtout que je n’ai aucune vergogne à lire en diagonale quand je trouve le temps long -)


#28

J ai stoppé et repris d autres livres… on verra dans quelque temps :frowning:


#29

J’ai beaucoup aimé aussi Née contente à Oraibi et d’ailleurs, dans le magazine Ultreïa qui vient de sortir, il y a un dossier sur “notre nostalgie indienne” ( c’est très bien fait, comme toujours dans ce magazine) et il y a un article de Bérengère Cournut qui explique toute l’histoire de ce livre, et toute sa démarche pour l’écrire ( comprendre au mieux les rites et les cérémonies Hopi, sans les dénaturer, mais en sachant bien qu’elle ne pourra en avoir qu’une vision extérieure, et en respectant cela …)
Cela donne envie de le relire sous cet angle … Je me rends compte que j’ai été “happée” par l’histoire de la la jeune fille et de ses rapports aux autres membres de la tribu et que je n’ai pas fait attention aux traditions Hopi. ( alors que dans les livres de Tony Hillerman, par exemple, je ne m’arrête que sur ça et ne me souviens pratiquement pas des histoires…)


#30

A la suite de Née contente à Oraibi , j’ai lu La dernière frontière de Howard Fast ( je crois que c’était dans mon abonnement Exploratology aussi, mais bon, c’est un peu mélangé dans ma PAL…)
je ne peux pas mieux dire que ce qui est écrit sur la quatrième de couverture, qui pour une fois dit vrai: “un des plus grands livres consacrés à la question indienne, un livre à encenser, une lecture passionnante et jubilatoire”
bon, en sous titre, ce que j’en ai gardé c’est “quel gâchis!” et “quels cons, ces européens ! ignares, cruels, butés,”…bon, je m’arrête là…


#31

Je ramène ma fraise deux secondes :slight_smile: Mais j’ai vu le film Hostiles il y a pas longtemps, et au-delà des qualités du film, c’est un bon complément à La dernière frontière (je confirme, millésime Janvier 2014 de nos abos, ça nous rajeunit pas :sweat_smile:) niveau histoire, dans le sens où il montre le point de vue des deux côtés (La dernière fontière est un crève-coeur, on en sort assez révolté oui :sweat:)
Voilà, c’était le conseil du week-end :smiley:

Ps. Je suis contente de lire vos retours, même des mois après :smiley: